Mon Jeu Adopter Boutiques Forum Communauté Jeux Monde Guides

Modérateurs : Modérateurs Artistiques, Modérateurs Écriture, Modérateurs RPG & écriture, Modérateurs Saloon, International Moderators

Message par Naevis » 05 Juil 2013 19:37

Bijour! Ou bisoir.
Je vous poste là ma fiction inspirée de l'histoire du jeu Star Stable Online, "Sabots de nacre et cheveux d'ange"!
Titre barbare ? JE VOUS HMM.
Un petit résumé ?

"Je suis Constance. J'ai quinze ans, j'aime les chevaux, manger, dormir, les jeux vidéos et je suis folle. Mais ça ne m'empêchera pas de devenir ce que je suis aujourd'hui. Au départ, je devais pratiquer l'équitation tout l'été à Jorvik, dans un camp à la plage. Sauf que je suis toujours là. Comment ce fait-ce ? La magie, mes enfants, la magie."


Chapitre 1: Mal de mère?
Spoiler: show
Il était encore tôt quand on est partis de la maison. Je dirais... Vers six heures du matin. Le soleil venait de faire son apparition, rendant toute la prairie qui s'offrait à moi éclatante de joie et de lumière. Je ne pouvais pas croire que j'allais quitter cet endroit pendant tout l'été, pour rejoindre un camp d'équitation à la plage. C'était mon père qui avait décidé de me mettre là-bas. Je n'étais pas vraiment pour, au départ. On avait prévu de faire un séjour d'un mois en Corse avec toute ma famille. On aurait été une vingtaine au total. Mais ma mère s'étant cassé une jambe, on en a été privés. J'ai presque eu l'impression qu'elle avait fait exprès, vu que ça s'est passé quelques jours avant qu'on paye. Mais au final, je suis restée bien plus longtemps qu'un été au camp de Jorvik, puisque j'y suis encore...
Dans la voiture, je regardais fixement le paysage. Ma mère faisait l'inventaire de ma valise et mon père conduisait tout en me faisant un interrogatoire. Normal, quoi.
Et puis au bout d'une heure et demie, on est arrivés au port. On est descendus. Ma mère m'a présenté à un homme et on m'a accompagné au bâteau. Je n'ai même pas pris le temps de dire au revoir à mes parents, j'ai pris le billet du gars et j'ai couru dans le bâteau, devant la porte de la cabine cinq-cent seize, avant de me rendre compte que j'avais oublié... ma valise.
Je n'ai pas eu à redescendre, parce que l'homme de tout à l'heure me l'a apportée. Il m'a aussi donné une carte permettant d'ouvrir ma cabine en l'insérant dans un trou tout en longueur à côté de la poignée. Il fallait juste que je ne sorte pas en oubliant la carte dans la cabine. Ce moment gênant où je me serais cogné la tête contre la porte jusqu'à ce qu'elle passe à travers...
A travers la fenêtre de la cabine, j'observais ma mère qui fixait l'eau. Je pouvais percevoir des larmes fines coulant sur son visage. Elle s'empressa de les essuyer et je me mis à mon tour à pleurer. Ma gorge se sera, mon estomac se tordit, et j'ai poussé un cri muet. Je hurlais de toutes mes forces, mais rien ne sortait. Pourquoi est-ce que je me sentais si mal ?
Pour moi, il était impossible de pleurer parce que ma mère me manquait, jusqu'à cet instant là. C'était comme si je sentais déjà que je n'allais plus la revoir avant longtemps, très longtemps.
Un rêve prémonitoire dans la vraie vie... Comment est-ce que j'aurai pu imaginer ce qui allait arriver à partir de cet instant ?


Les chapitres vont être de plus en plus longs, ne vous inquiétez pas.

Chapitre 2: La belle au bois dormant, version trois jours
Spoiler: show
Je me suis couchée dans le lit, en tentant de me calmer. J'ai eu beaucoup de mal mais j'ai réussi à me rassurer, en me disant que j'avais toujours mon portable pour parler à mes parents.
Sauf que je n'avais plus de batterie.
Alors, pour passer le temps, je suis descendue au salon. Il y avait plein de filles et quelques garçons qui mangeaient, parlaient, ... ou dormaient. Parmis eux, zéro que je connaissais, et une bonne centaine qui m'étaient inconnus... N'osant pas engager de conversation avec l'un d'entre eux, j'ai pris un éclair au café à la viennoiserie ainsi qu'un jus d'orange et je suis vite montée à ma cabine.
Je bus mon jus d'orange, et m'allongeai sur le lit moelleux de ma cabine. Elle était joliment décorée, avec des coquillages et des filets de pêche. Une bouée était accrochée au-dessus de la table pliante. J'observai ma valise. Elle était bleue, un peu turquoise. A la poignée était accrochée une étiquette. Et sur cette étiquette, il y avait inscrit au stylo rouge "Constance Sunlake".
Ce fut la dernière image que j'ai vue avant de m'endormir.
3 minutes, c'est court. 3 heures, c'est un peu plus long. 3 jours, ça commence à faire beaucoup, non ?
Eh bien c'est pourtant trois jours après que je me suis réveillée. J'ai passé la tête à travers le hublot du couloir et ai aperçu une plage, au loin. Mais on s'en rapprochait. J'ai longé le couloir, pris un escalier et la première personne que j'ai vue était un serveur du restaurant au rez-de-chaussée.
- Excusez-moi, fis-je, mais vous avez l'heure ?
- Certainement. Attendez...
Il était un peu maladroit et déboussolé, et a fait tomber plein de choses de sa poche, dont une fourchette en plastique verte et un calendrier en carton. J'allais exploser de rire mais je me suis retenue en me plantant devant lui fixement, lui laissant la tâche de les ramasser. Finalement, il a trouvé une montre et m'a annoncé l'heure.
- Il est huit heures et cinquante-quatre minutes.
- Merci !
Je suis retournée à ma cabine mais quelque chose m'a intringué. Je me suis endormie à dix heures et quelques minutes...
J'ai branché mon portable, et attendu qu'il s'allume. Ce fut long... Pour patienter, je me suis approchée de la fenêtre et ai remarqué que nous nous approchions de plus en plus de la plage que je voyais au loin. Je m'imaginais, galopant sur cette plage avec un cheval blanc... Mais la sonnerie de mon portable me sortit de mes rêves. J'appuyais sur le bouton principal, saisis le code PIN et en voyant la date, je me suis effrayée toute seule. Cela faisait trois jours que je dormais.
A ce moment là, quelqu'un frappa à la porte. C'était l'homme de l'autre fois, qui m'a rapporté la valise. J'ai ouvert.
- Bonjour... ai-je dit, en faisant comme si je venais de me réveiller.
- Bonjour, mademoiselle. Je souhaite juste vous annoncer que nous allons arriver à destination d'ici trente minutes. J'espère que vous avez passé un agréable voyage.
- Ah, heu... très bien, merci, au revoir.
J'ai claqué la porte. J'ai entendu ses pas, il se dirigeait vers la cabine à côté. Je me jetai sur la valise. Je tentais tant bien que mal de la fermer. Au bout d'une dizaine de minutes, je parvins à fermer le zip et je soupirai bien fort. Je me suis dis que si rien que ça me fatigait, alors qu'est-ce que ce serait quand je monterai à cheval...
En parlant de cheval... On allait bientôt arriver ! Je sortis ma valise et courus avec ma carte vers le hall. Des femmes en robes courtes rouge et en collants noir prenaient les cartes des gens. Je me suis dirigée vers l'une d'entre elles, lui tendit ma carte. Elle la prit en souriant. Je lui retournai le sourire, mais le mien avait duré... un millième de seconde ? Je tournai les talons en direction de ma valise... Qui n'était plus là.
ça clique ou quoi?
Image
Avatar de l’utilisateur
Naevis
 
Message(s) : 4211
Inscrit le : 07 Août 2011 13:56
Localisation : up in space
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches

Message par PelageDeLune » 09 Juil 2013 15:11

J'aiiime ! :3
C'est super bien écrit, et ça donne envie de lire la suite (qui j'espère va bientôt arriver !). De plus, il ne me semble pas avoir vu de fautes (et ça, c'est super).

Continue surtout ! *v*
Spoiler: show
Image
~ Kimi wa desu watashi no kagami to onisan ~

Image

~ Là où s’arrête le pouvoir des mots commence celui de la musique ~ Richard Wagner
Avatar de l’utilisateur
PelageDeLune
 
Message(s) : 1627
Inscrit le : 21 Avr 2012 14:58
Localisation : Quelque part dans le Monde... DANS UN TROU PAUMÉ EN FAIT.
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches
Voir mes dessins

Message par Samantasmay » 20 Mai 2022 09:36

Bonjour, il y a un film à faire sur ce sujet.
Avatar de l’utilisateur
Samantasmay
 
Message(s) : 1
Inscrit le : 20 Mai 2022 09:32
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches

Message par Freakleak » 20 Mai 2022 09:44

Bonjour, j'ai beaucoup réfléchi à l'idée de faire un film à partir d'un jeu non sériel, comme ils l'ont fait avec le jeu Warcraft, et ils ont fait un grand film.
Avatar de l’utilisateur
Freakleak
 
Message(s) : 1
Inscrit le : 20 Mai 2022 09:40
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches


-->

Retour vers Ecrivains en herbe !

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)