Mon Jeu Adopter Boutiques Forum Communauté Jeux Monde Guides

Modérateurs: Modérateurs Artistiques, Modérateurs Écriture, Modérateurs RPG & écriture, Modérateurs Saloon, International Moderators

Messagepar New Mentali » 09 Juin 2020 21:05

Image
Année : 78


Je soupire, ennuyée. Garder les brebis, c’est bien, mais lorsqu’elles sont calmes, c’est long. D'habitude, Üle vient avec moi, mais il avait une course à faire. Jouna est avec lui. Donc, je suis seule jusqu’à ce soir.

Je m'étire, ça m'engourdit de rester immobile comme ça. Je me lève, faisons un tour pour nous dégourdir les jambes ! Flint aboie en me voyant bouger. Je lui fais signe de continuer de surveiller. Flint est intelligent, il comprend ce genre de chose. Lui aussi, il doit s’ennuyer parfois… mais bon, chacun son côté du troupeau, nous ne pouvons pas nous retrouver.
Le vent agite mon épaisse tignasse sombre. Inutile de trop se coiffer ici, les rafales sont continuelles. Du vent, toujours du vent. Peu d’arbres parviennent à lutter contre ça alors ici, c’est des plaines, des collines, de l'herbe et c’est tout. Un paradis pour les herbivores en somme, les prédateurs ont du mal à se cacher dans ces vastes étendues. Alors pour l’élevage, c’est l’idéal.

Flint a soudainement aboyé, avec frénésie. Qu’est-ce que qu’il se passe ? J'ai balayé les alentours du regard. Il y a un homme en contrebas. Vu ses cornes, ce doit être un caprin. Il a levé la tête en entendant le chien-loup. J'ai contourné le troupeau dans sa direction, des fois qu’il en voudrait au brebis. Je ne sais pas ce que Flint a senti, mais il aboie rarement lorsque ce sont de simples passants qui sont dans le coin.

En m’approchant, je confirme que c’est un caprin – il a des pattes de chèvre. Il semble boiter, appuyé sur un bâton. Flint me rejoint, abandonnant son poste. Ses oreilles sont tendus vers l'inconnu. Nerveux, agité, ses pattes piétinent le sol. Je me place devant lui et lui fait signe que j'y vais. Il n'a rien dit et m'a suivi jusqu’à l'inconnu.

« Bonjour Monsieur ! Excusez Flint s’il vous a surpris, il n’est pas méchant. »

Il a levé un regard fatigué, faible dans ma direction. Il a l'air usé… j'ai presque de la peine pour lui. Le manteau qui le couvre est sale et déchiré.

« Vous venez de loin non ? ai-je demandé. Vous avez l'air d’avoir beaucoup marché… je peux vous offrir l’hospitalité pour la nuit ! Vous pourrez vous reposer. »

Il a décliné d'un mouvement de main. Ses doigts sont rouges, une odeur de sang me chatouille les narines.

« Vous êtes blessés ? Venez, je vais trouver quelque chose pour vous aider ! »

J'ai voulu attrapé son poignet, mais il a repoussé ma main. Flint a grogné, dévoilant des crocs acérés.

« Du calme, lui ai-je soufflé. Monsieur, ce n'est pas raisonnable de continuer ainsi. Laissez-moi vous aider ! Ne serait-ce que pour faire un bandage… »

Flint se faufile entre mes jambes et se cache derrière moi. L’inconnu secoue latéralement la tête et me contourne.

Je le regarde. Il ne marche pas bien vite. J'aimerai vraiment l'aider. Les moutons commencent à bêler et à se bousculer. Je me tourne vers eux.

« Flint ! À droite ! »

J'ai pris mon apparence de panthère et suis partie sur la gauche. Le troupeau s'est resserré entre nous. Devant, deux loups se sont jetés sur les ovins. Ces derniers luttent à coup de sabot. Flint aboie frénétiquement. Les assaillants reculent, intimidés. Je reste sur le flanc du troupeau, cherchant le reste de la meute. J'en vois quelques un dans les herbes, tapis et prêts à bondir. Il faut les impressionner. Je rugis, gonflant mon pelage sombre et fait deux bonds agressifs dans leur direction. J'entends les moutons bêler de plus belle derrière moi.

En arrière, Flint est planté devant les loups, tous crocs découverts. Le bétail, composé d’un vingtaine d’individus, panique. Tant qu’ils ne se dispersent pas, ça ira.

Soudain, un hurlement s’élève. Un loup. Les autres lèvent la tête. Ils abandonnent la partie. Ils n’ont pas perdu de temps ! Ils font volte-face et s'éloigne… droit sur l’inconnu. Merde ! Je me lance à la poursuite des loups. Je préviens l’inconnu d'un rugissement. Il ne se retourne pas et les loups sont plus rapides.

Je pile. Une aura menaçante se forme autour du caprin, une masse sombre emplie de magie malfaisante. Les loups se stoppent net eux aussi mais c’est trop tard pour eux. Une griffe se matérialise, composée de ce brouillard opaque et les fauche. Je recule. Il y a vraiment quelque chose de malsain, de lourd d'un coup…

Et finalement, la magie sombre disparaît. Les loups sont à terre, morts. Je frissonne. L'homme s'écroule au sol. Dois-je aller le voir ? Ne pas y aller ? Il est blessé. Mais sa magie m'effraie. Qu'aurait fait Üle à ma place ? Je reprends forme humaine, conservant néanmoins mes oreilles et ma queue de félin. Je m’approche, doucement.

« Monsieur ? »

Pas de réponse. Il m'agenouille près de sa tête et touche son épaule du bout du doigt. Pas de réaction. Je le secoue un peu. Inertie totale. Bien, il est dans les vapes ! Pas encore mort, je vois qu’il respire. Je le bascule sur le dos et écarte doucement ses vêtements. Ils sont sales, tâchés de sang. Je découvre une plaie pas très longue, mais qui parait profonde, sur son flanc. Elle saigne encore. Je retire mon cardigan et l'attache autour de l'abdomen de l'inconnu de sorte à empêcher le sang de trop s’écouler.

« Flint ! On rentre ! Rabat le troupeau vers la maison ! »

Je reprends mon apparence de panthère et hisse tant bien que mal l'homme sur mon dos. Nous rentrons.

________________________________________________________________________

Lorsque Üle et Jouna rentrent, j’étais assise devant la maison. Je m’étais occupée de mon blessé, il reposait dans la chambre d'ami.

« Kaosa, comment s'est passé ta journée ?
- Mouvementée. J'ai rencontré un caprin, il était blessé. Je lui ai proposé l’hospitalité et il a refusé. Entre temps, les loups ont attaqué le troupeau. Et finalement, ils ont vite renoncé au troupeau pour s'en prendre au monsieur. J'imagine qu'ils ont pensé que c’était une proie plus facile. Sauf que le monsieur, il les a tué avec une magie bizarre qui fait peur ! Et paf ! Il est tombé dans les choux.
- Et tu l'as ramené ?
- Oui. Il se repose dans la chambre.
- Tu l'as soigné ?
- Oui ! J'ai nettoyé et j'ai bandé.
- C’est bien. Les moutons vont bien ?
- Oui, Flint les a rentré. »

Üle et moi rentrons dans la maison tandis que Jouna semble vouloir aller faire un tour dans les champs. Elle doit avoir faim.

« Les loups attaquent beaucoup cette année. D’autres fermiers se plaignent, ils ont perdus beaucoup de bête. Je me demande ce qui les pousse à être si agressifs, la saison n'a pourtant pas été mauvaise. Le gibier ne devrait pas avoir diminué. C’est étrange.
- Oui.
- Je peux aller le voir ?
- Bien sûr ! »

Et Üle pousse le drap qui sépare la chambre des invités du reste de la maison. Je le suis mais m'arrête à la porte. Le maître de la maison s'agenouille près du corps. J'ai retiré les habits du caprin, ils étaient tout sales, alors je l'ai caché sous une couverture. Je vois Üle devenir très sérieux en découvrant le visage de l’inconnu. Puis, il soulève la couverture. J'ai fait plusieurs bandages en plus de celui pour sa blessure à l’abdomen, ils avaient d’autres petits bobos un peu partout.

« Tu as vidé la trousse de secours, non ?
- Presque, avoué-je. »

Il replace la couverture et se redresse, un air soucieux sur le visage. Qu’est-ce qui ne va pas ? Il y a quelque chose que j'ai mal fait ?

« Cet homme est recherché par toutes les Castes du pays. Ce qui t'a fait peur, ce n'est pas ta magie, c’est le démon qui l'habite. J’espère qu’il ne nous causera pas de soucis… surtout, ne dis à personne que nous avons du monde à la maison.
- Qu’est-ce qui a fait pour être recherché ?
- Rien de mal sinon posséder un démon. Mais ce sont des choses que l'on a de naissance, il n’y peut rien. Quelqu’un a du l’attaquer, d’où ses blessures.
- Ce n’est pas juste alors de vouloir l'attraper s’il n'a rien fait.
- Peut-être mais les démons sont extrêmement dangereux. Si jamais celui de cet homme se manifeste de nouveau, fuis-le ! Tu me le promets ?
- Je te le promets Üle. »
Il a approuvé d'un signe de tête.

________________________________________________________________________

Je plie les vêtements de l'inconnu et les pose sur un tabouret dans sa chambre. J'ai réussi à enlever le plus gros des tâches dessus, mais une partie du sang est resté. Enfin, c’est toujours plus propre qu’avant ! Une bonne chose de faite ! Il ne me reste plus qu’à nourrir les chiots.
Je sors un morceau de viandes de la réserve et le coupe en quatre. Une portion pour les petits, une pour l'inconnu quand il se réveillera et deux pour ce midi ! Je pose un torchon sur la viande dont je m’occuperai après et découpe en petit morceau la part des chiots. J'y ajoute une poignée de céréales, un peu de lait et les restes de légumes d'hier. Je touille la mixture, et voilà ! C’est prêt !

Dans l’étable, les chiots sont calés dans la paille. Üle les a acheté il y a deux semaines. Ils viennent de portées différentes et il espère qu’ils replaceront Flint un jour. Je leur sers le repas et ils s'empressent de sauter dessus. Ce sont des gloutons ! Mais ils sont mignons.

« Kaosa ! Tu es là ?
- Oui !
- Tu veux bien aller chercher de l'eau à la rivière ? Il n'y en a presque plus.
- Oui ! »

Je cours chercher les seaux, abandonnant les petits chiens à leur repas. Avec ma forme de panthère, je suis en moins de deux à la rivière, mais je mets plus de temps à remonter avec les seaux pleins. En attendant que Üle trouve le moyen de construire un puit, nous allons chercher l'eau à la rivière. Je pose les seaux à la cuisine et rejoint Üle dans le jardin. Il a planté des graines ce matin, des graines de kirch. Il semble avoir fini.

« On va pouvoir passer à table ! »

Je souris. Il faut encore préparer la viande ! Je m'élance à la cuisine et allume le feu, encerclé par des roches. J'attrape une plaque métallique et la pose sur les flammes. Üle arrive et prends la viande. Il la place sur la plaque. Il saupoudre le tout d'herbe et d'épices.

« Je les ai trouvées hier, j’espère qu’elles sont bonnes. On fait cuire la troisième part maintenant ou pas ?
- Il vaut mieux attendre qu’il se réveille non ? Sinon elle risque de se perdre…
- Je ne pense pas qu’il mettre trop de temps à se lever, mais tu as raison. C’est plus prudent. »

J'ajoute les légumes coupés en dés sur la plaque. Üle les a ramassé ce matin ! Ils sont frais !

« Les chiots vont bien ?
- Oui, ils sont toujours aussi voraces !
- C’est qu’ils grandissent, c’est bien. Jouna et Flint ont sorti les bêtes ce matin, j’espère que ça ira au niveau des loups.
- J’espère aussi ! En tout cas, ça ne pourra pas être ceux d’hier.
- Non, c’est sûr. »

Nous avons patiemment attendu que le repas cuise. Finalement, Üle nous sert ! Je goûte. Ses nouvelles épices sont plutôt bonnes, je le complimente. Le repas se finit gaiement par la vaisselle.

« Je vais à la sieste, fait une pause aussi. On a bien bossé ce matin.
- Compris ! »

Je le regarde disparaître dans sa chambre. Je vais m’asseoir dans le gazon à la porte. À cette saison, l'herbe est grasse, c’est agréable. Je m'y roule et m'installe confortablement. Mon regard se pose sur l’horizon. Des plaines, des collines, de l'herbe et le bleu du ciel. Juste ça. Aujourd’hui, il n’y a pas un nuage, c’est rare, mais le vent continue de souffler. Ce lieu ne se nomme pas la « Vallée des Vents » pour rien !

Je suis restée une vingtaine de minutes posée dans l'herbe. Je me suis presque assoupie. C’est le chant d’un oiseau des blés qui me pousse à me lever. La journée n'est pas finie ! Il me reste le balai à passer.

Je tourne la tête vers le chemin en contrebas. Mon regard tombe sur le voisin et son léger embonpoint. Il élève beaucoup de volailles lui. Je me glisse dans la maison et toque à la porte d'Üle – ou plutôt le mur à côté du rideau.

« Monsieur Fluri est là, debout Üle.
- Hm… j'arrive Kaosa. Prépare une infusion.
- Oui ! »

Je ravive le feu. Üle sort, encore endormi. Il range brièvement ses cheveux et sort à la porte. Je pose une casserole d'eau à chauffer. Je rassemble des feuilles de gourache dans un filet et le jette dans le liquide. Plus qu’à attendre que ça chauffe.

Üle accueille le voisin qui vit à plusieurs kilomètres de là. Les deux rentrent dans la cuisine.

« Bonjour Kaosa ! Comment tu vas ?
- Je vais bien Monsieur et vous ?
- Très bien, merci. »

Il me sourit comme si j’étais une petite fille. J'ai dix ans quand même… pas la peine de faire comme si j'en avais six ! Ils s’installent tous les deux autour du feu. Je leur offre un verre. Ce sera plus pratique avec l'infusion. Ils commencent à parler de récolte, de bétail, de vente… et finalement, Üle sort des gâteaux secs ! C’est tout ce que j'attendais.

Je me sers dans la boîte et en glisse discrètement un dans ma poche, pour plus tard. Comme j'ai eu ce qui m’intéressait, je me lève et rejoint la chambre de notre blessé. Je veux m'assurer qu’il va bien. Je referme soigneusement le rideau derrière moi et me retourne. Les vêtements n'ont pas bougé. Je remarque que j'ai laissé un rouleau de bandage, oups… je le ramasse et le glisse ma poche. Je le rangerai tout à l’heure.

Je me retourne enfin vers le blessé. Il me fixe. Je me sens bête. J’aurais du commencer par regarder s’il était réveillé. Je lève ma main pour le saluer, il ne faut pas faire de bruit pour ne pas attirer l’attention du voisin.

« Où suis-je ? demande-t-il. »

Je pose mon doigt sur mes lèvres. Pas trop fort. Je m’approche et m'assoie près de lui.

« Le voisin est là, il ne faut pas parler trop fort, lui murmuré-je. Je vis ici avec Üle, Jouna et Flint.
- Qui es-tu ?
- Je m'appelle Kaosa. Je suis une bergère. Vous avez faim ? »

Je sors le gâteau que j'avais mis dans ma poche et lui tends.

« Je suis désolée, je n'ai que ça pour l’instant. »

Il prends le gâteau après une seconde d’hésitation. Je me lève et lui sers un verre d'eau, supposant qu’il avait soif aussi. Je pose l'eau près de lui et l'aide à se redresser. Il n'a pas l’air très à l’aise. J’imagine qu’il a toujours un peu mal.

« Comment vous vous sentez ?
- Faible.
- Tant mieux si vous n'avez pas trop mal. Comment vous vous êtes blessés ?
- C’est un accident. »

Je n'insiste pas, il n'a pas l’air de vouloir en parler.

« D’accord. Merci de nous avoir débarrassé des loups en tout cas. Ils sont plutôt agressifs en ce moment. »

Il hoche la tête simplement. Il n'est pas bien bavard celui-là… je vais essayer de le dérider un peu. Mais de quoi lui parler ? Je ne suis pas sûre que le faire parler de lui soi la décision la plus sage. Je pourrais lui parler de moi et d'Üle et d'ici ? Ça le rassurerait probablement.

« Le voisin qui est là élève des volailles, il n'habite qu’à plusieurs kilomètres. C’est le plus proche, les collines sont vastes. Il n'est pas méchant mais Üle a dit qu’il ne fallait pas dire que vous êtes ici. Alors nous allons rester discrets ! Ça ne devrait pas être trop dur, les visiteurs sont peu fréquents. À vrai dire, on est en plein vent, alors les gens n'osent pas s'installer. Pourtant, les terres sont idéales pour installer une ferme. »

Il semble écouter, même s’il garde le silence. Alors je continue de lui parler. Soudain je m’arrête, captant quelques brides de la conversation dans la cuisine qui me paraissent intéressantes.

« Il paraît que plus au Nord, on a retrouvé le gars avec le démon, tu sais, celui qui se trimballe depuis plusieurs années sans qu'on puisse l’arrêter.
- Vraiment ? Et ils l’ont attrapé ?
- Non, il leur a échappé. Il faut rester vigilant au cas où il passerait par là. Apparemment, ils l'ont quand même blessé, alors je pense pas qu’il arrive jusqu'ici. Y'a quand même quelques collines qui nous séparent de là où ils l’ont trouvé.
- C’est surprenant qu’il ait réussi à s’échapper vu le terrain. Je veux dire, on voit de loin.
- Oh tu sais, pour un démon, ça ne doit pas changer grand-chose !
- Possible. N’empêche que toute cette aventure est surprenante.
- Comment ça ?
- Ce gars, ça fait des décennies qu’il fuit les Castes. Et tu sais pourquoi on le poursuit ? Parce que son démon peut lui faire péter les plombs à tout moment. Et finalement, on ne l'a jamais chopé et il n'a jamais provoqué de gros dégâts.
- C’est vrai, enfin rien ne nous dit qu’il ne va pas péter un jour.
- Rien ne nous dit qu’il le fera aussi. Seul l'avenir nous le dira. Difficile de nous prononcer sur le futur.
- Ouais… bon, je ne vais pas trop trainer, le temps change. »

J'ai humé l'air. L'air est devenu chargé. Le vent constant provoque des changements de météo brusques. De plus, de l'air chaud vient du Sud et de l'air froid du Nord, provoquant souvent de gros orages. J'aime beaucoup l'orage, puissant et effrayant. Le voisin part. Je regarde le caprin.

« Bon ben voilà, il a filé. Je vais pouvoir te trouver quelque chose de plus consistant à manger ! »

J'entrouvre le rideau que Üle est déjà devant. Je recule d'un pas, surprise.

« Excuse-moi, il est réveillé ? Je t'entendais causer toute seule.
- Oui. Et Monsieur Fluri ?
- Non, je ne crois pas, il n'a rien dit. Tu prépares le repas ?
- Oui ! »

Je fonce à la cuisine et ravive une fois de plus le feu. Je mets la viande à chauffer et tend l’oreille en direction de la chambre.

« Je suis Üle, j'habite ici avec Kaosa, Jouna et Flint. C’est Kaosa qui vous a amené ici pour vous soigner. Enfin, la petite a déjà du vous dire tout ça. Comment vous vous sentez ?
- Faible.
- Kaosa vous fait chauffer à manger, ça vous aidera à reprendre des forces. Et puis, nous vous laisserons dormir. Je pense qu’il va y avoir de l'orage cette nuit, j’espère que ça ira.
- Merci.
- C’est normal de s'entraider. Je pense que la solidarité est essentielle pour vivre, c’est ce que j'essaie d'apprendre à Kaosa. Elle s'en sort plutôt bien, non ?
- Oui… »

Üle est doux et gentil avec lui. Je crois qu’il essaie lui aussi de gagner sa confiance. Il commence à pleuvoir. J’espère que Jouna et Flint ne vont pas traîner…

« En tout cas, si vous avez besoin de quoique ce soit, n’hésitez à nous demander.
- Merci. Vous savez qui je suis ?
- Oui, vous vous nommés Erortzen et vous êtes recherchés sur tout le continent. Tout le monde le sait, sauf peut-être Flint. Si ça peut vous rassurer, personne ici ne compte vous dénoncer, ce serait même plutôt le contraire.
- Pourquoi ? Je suis dangereux pour vous…
- Que la mort nous prenne quand viendra notre heure ! »

Quel inconscient a du se dire le monsieur au démon. Mais Üle ne s'est pas arrêté là.

« Kaosa a fait le choix de vous aider, et elle l'a fait à ses risques et périls. Je respecte son choix. Après tout, en temps que tuteur, c’est de mon devoir de la laisser prendre et assumer ses décisions. Un échec ou réussite, elle verra ce qu’elle obtiendra. C’est bien qu’elle fasse ses propres expériences.
- Je vois…
- Enfin, je vous avoue que j'ai déjà été plus tranquille. Je sais que je ne devrais pas me faire trop de soucis, ça ne sert pas à grand-chose si ce n'est qu’à créer de la tension. Mais bon, quoi de plus normal pour un tuteur que de s’inquiéter de la sécurité de son enfant ? Ce que je veux dire, c’est que oui, je suis sur le qui vive, mais je ne veux pas que vous le preniez sur vous. Je sais que vous n'avez pas envie de faire de mal à qui que ce soit, alors ça ira. Et si je peux vous être utile en quoique ce soit, n’hésitez pas ! »

Je souris. Je suis contente que Üle soit gentil avec lui. Flint rentre.

« Vous avez rentré les troupeaux ? »

Il aboie, agitant frénétiquement sa queue. Je le félicite d’une caresse. Jouna est sûrement restée à l’étable pour se reposer. Je regarde la viande et les légumes, ils semblent prêts. J'attrape un assiette et la remplie. Entre temps, Üle nous rejoint.

« Flint, tout va bien ? »

Le chien-loup aboie gaiement et vient se frotter au jambes d'Üle. Ce dernier râle un peu, il est mouillé, mais lui accorde quand même un tape amicale sur la tête.

Je me dirige vers la chambre d'ami, Flint me suit.

« Me revoilà ! »

Il se redresse en me voyant. Je lui souris et lui tend l'assiette ainsi que des couverts.

« Merci beaucoup.
- Pas de quoi ! »

Flint s’approche et tend son museau vers le caprin.

« Flint, laisse-le manger ! grondé-je gentiment. »

L'animal couine un peu, je lui fais signe de sortir. Il file et je lui emboîte le pas.

« À tout à l'heure, reposez-vous bien ! »

Et je l'ai laissé pour un jeu avec Flint.

________________________________________________________________________

« Flint ! Flint ! Le troupeau ! Occupe-toi du troupeau ! Je reviens ! »

Le chien-loup aboie vigoureusement, je l’inquiète. Je lui transmets mon urgence, ce n'est pas bien. Au loin, il a des hommes qui approchent. Ils sont nombreux. J'ai un mauvais pressentiment. Je cours à la maison.

« Üle ! Tu es là ? Üle ! »

Je l'entends, il est à l'étable. Je cours le rejoindre.

« Üle ! Il a des gens, un groupe, qui approchent !
- Pourquoi cela t’inquiète tant ? C’est sûrement des passants.
- Je ne sais pas. »

Il lève les yeux vers moi et pose sa fourche. Il nettoyait l’étable.

« Allons voir ça ! »

J'ai hoché la tête. Il m'étonne des fois, il va vérifier alors que je ne lui ai donné aucune raison de s’inquiéter. Je fais le chemin vers le troupeau, prenant ma forme de panthère pour aller plus vite. Üle s'est transformé en oiseau et me suit sans peine. Je me stoppe à hauteur du troupeau. Flint aboie. Je reprends forme humaine et guette les alentours. Ils ne doivent pas être loin, dans un creux…

« Kaosa, tu prends Erortzen et le cache à l’étable, dans la paille. Flint ! »

Üle fait signe au chien loup de diriger le troupeau vers l'étable. Il me jette un regard on ne peut plus sérieux. Alors lui aussi, il avait senti le danger. Je file.

J'entre comme une bombe dans la maison.

« Erortzen ! Erortzen ! Il faut que nous allions à l'étable ! »

J’écarte d'un grand coup le rideau. Il se redresse. Je crois que je viens de le réveiller. Pas le temps de l'attendre !

« Debout ! »

Je l'aide à se lever et le tire à l’extérieur. Il faut que nous nous pressions avant que les hommes arrivent jusqu’ici.

« Cache ta magie ! ordonné-je. »

Nous entrons dans l'étable. J'entends déjà le troupeau rentrer. Jouna me regarde avec étonnement, dans l'étable. Je ne prends pas le temps de lui expliquer. Je tire Erortzen jusqu’aux bottes de paille, entreposées contre le mur du bâtiment.

« Glisse-toi entre et ne bouge pas ! Surtout, pas un bruit ! »

Il me lance un regard d’incompréhension mais s’exécute. Je resserre un peu les bottes derrière son passage. Jouna hennit. Je la regarde.

« Tout va bien, ne t’inquiète pas ! On a simplement de la visite. Üle m'a dit de cacher Erortzen. »

La jument semble comprendre. Je sors. Flint arrive avec le troupeau. Je me pousse pour ne pas le déranger et regarde au loin. Üle approche avec les hommes. Que faire pour limiter leur chance de trouver Erortzen ? Je sais ! Je cours chercher les épices dans la cuisine et les étale sur mes pas. Pourvu que ça dissipe les odeurs ! On ne sait jamais, des fois qu’il y ait un garou parmi eux.

Je retourne à la maison, et ravive le feu. Le groupe arrive. Il y a quatre hommes et une femme. Tous sont armés, plus ou moins lourdement. Cela va de la simple épée à l'armure lourde en passant par l'arc. Üle, son bâton de berger à la main, les guide.

« Bonjour ! dis-je avec toute l'énergie que je pus rassembler.
- Bonjour petite, saluèrent-ils en retour. »

Je m'efforce de contrôler ma respiration encore agitée. Savoir que j'ai fait un sprint avant qu’ils arrivent peut être suspect.

« Je vous présente Kaosa. Elle élève les bêtes avec moi.
- Ravis de te rencontrer. Nous sommes à la recherche d'un caprin, plutôt grand avec les cheveux bruns. Il est blessé. Tu ne l'aurais pas vu ?
- Avec les cheveux fourchus ?
- Oui, répondit l'un d’entre eux plein d'espoir.
- Il est parti vers le Sud. Je l'ai vu hier. Il n’avançait pas très vite, alors vous devriez le rattraper rapidement. Pourquoi vous le cherchez ?
- Parce qu’il est dangereux. Tu as eu de la chance de le voir sans qu’il te fasse du mal.
- Vu comment il boitait, ça m'aurait étonné ! ris-je.
- Cela vous dérange si nous faisons le tour de la propriété ?
- Non, répond Üle. Je peux vous faire visiter.
- Si vous le souhaitez, nous ne voulons pas vous déranger plus que cela. »

Üle se tourne vers moi, il semble calme.

« Tu restes ici pour préparer le repas ? Je vais leur faire montrer le terrain.
- Entendu ! »

Et Üle a fait volte-face, suivi par les cinq individus. Je lâche un long soupir. Pourvu que tout aille bien.

________________________________________________________________________

Üle me rejoint. Je lève des yeux inquiets vers lui. Il me sourit. Tout s’est bien passé. Le repas est prêt pour nous deux. Je n'ai pas osé préparer pour Erortzen, au cas où ils reviendraient. De ce fait, j'ai préparé deux grosses parts, pour que nous puissions partager en trois ! Je me lève et consulte Üle du regard. Il hoche la tête doucement.

Je me rends à l'étable, vérifiant qu’il n’y avait personne dans le coin. Jouna est toujours là, paisible. Flint est couché avec les chiots.

« Erortzen… vous pouvez sortir. »

Je l'entends se lever. Je commence à tirer sur les bottes de paille, créant une ouverture entre. Il s'y glisse. Je le regarde. Il semble contrarié.

« Ça va ?
- Ils sont partis ?
- Je crois bien. »

Il sort à l’extérieur. Je le suis. Où va-t-il ? Flint se lève brusquement et saute près de moi. Il commence à grogner. Erortzen s'écarte du sentier. Je veux le suivre mais le chien loup me barre la route.

« Flint ! Laisse-moi passer ! »

Il grogne contre moi. Hmf… je crois que je vais éviter de le contrarier. Je lève les yeux vers Erortzen. Son aura démoniaque commence doucement à se reconstituer, comme avec les loups. Je recule, effrayée. Je sens des ondes malsaines glisser sur ma peau, comme si elles allaient m'engloutir.

Erortzen tombe à genoux dans l'herbe, les mains sur la tête. Je crois qu’il lutte contre son démon. Je recule encore, son pouvoir s'étend et provoque des bourrasques tout autour de lui. J’espère que les visiteurs sont partis assez loin. Je trébuche à force de reculer et tombe sur les fesses. Flint est devant moi, les crocs découverts vers l'origine des perturbations.

Cela ne dure qu'une quinzaine de secondes qui me paraissent être une éternité. Finalement, le démon se calme. Erortzen se laisse tomber dans l'herbe, haletant.

« Kaosa ! »

C’est Üle. Je lève le bras pour lui faire coucou, la peur a réduit mes muscles en compote. Il court jusqu’à moi et s'agenouille, inquiet.

« Tout va bien ? »

Je hoche la tête, incapable d’articuler un mot.

« Flint, veille sur elle ! »

Le chien loup aboie en signe d'accord. Ûle sort du sentier pour rejoindre Erortzen. Sous ses pas, l'herbe a été couchée, et même brûlée autour du porteur de démon.

« Je m’approche, informe Üle. Vous allez bien ?
- Ça va. Il s'est agité pendant que j’étais caché, j'ai eu besoin d’évacuer. Pardon si je vous ai fait peur.
- Je suis rassuré. Vous pouvez vous lever ? »

Üle tend sa main vers notre hôte. Ce dernier la prend après une brève hésitation et se relève, encore essoufflé de son effort. Puis le maître des lieux a tourné le regard dans notre direction. Il fait signe de rentrer. Flint, ni une ni deux, attrape mes vêtements et me tire dans l'herbe en direction de la maison. Je proteste, mais il ne veut rien entendre.

Devant la cuisine, il me laisse me lever. Je crois que je n'ai plus faim, j'ai mangé trop d'herbe… Üle et Erortzen arrivent juste après nous.

« À table, déclare Üle. »

Je m'assoie autour du feu. Flint se roule contre moi. Je lui donne une tape contrariée, mécontente d'avoir été traînée dans la verdure.

« Sac à poil, va ! »

Je vois Üle se marrer. C’est ça, ri pendant que tu le peux… je me vengerai ! Flint couine, me roulant des yeux larmoyants.

« Ça va, tu sais bien que je t'aime quand même… »

Il se jette sur moi et commence à me baver sur le visage, me donnant de grand coup de langue. Je tente de l'écarter, protestant. Rien à faire !

« Asseyez-vous, autorise Üle faisant mine d'ignorer ma situation désespérément humide. »

Je donne un coup de rein sur le côté et parvient enfin à me débarrasser de Flint. Je n'ose pas me toucher le visage, dégoulinant de bave. Quelle horreur ! Je déteste quand il fait ça. Je me glisse à quatre pattes jusqu’au seau d'eau posé contre le mur et me rince la face avec dégoût.

J'entends Üle glisser un « bien joué » à Flint. Saleté ! Je trempe mes mains dans l'eau. Silencieusement, je me glisse derrière le garou. Puis, quand il se tourne vers moi, intrigué du silence, je lui projette toutes les gouttes d'eau suspendues à mes doigts au visage. Il lâche un cri de protestation.

« Espèce de coquine ! »

Je retourne à ma place en riant. Üle affiche un sourire malicieux. Flint se recouche contre moi. Le maître de maison essuie son visage d'un revers de manche et sert le repas. Je crois que même Erortzen est de bonne humeur, ses lèvres sont fendues d'un léger sourire et son regard est clair.

________________________________________________________________________

Le lendemain, Erortzen est sur le chemin. Üle et Flint sont avec moi, quelques pas devant lui. C’est le moment des adieux on dirait.

Üle et Erortzen se serrent la main.

« Merci beaucoup d'avoir veillé sur moi, j'aimerai pouvoir vous offrir quelque chose en retour.
- Ce n'est pas nécessaire, restez simplement en vie quelques décennies de plus !
- Oui. »

Le caprin sourit. Il me tend ensuite sa main. Je la prends. Elle est grande et chaude.

« Merci Kaosa pour ta gentillesse et pardonne-moi si je t'ai fais peur.
- Repassez quand vous voulez !
- Entendu. »

Il se penche vers Flint et lui accorde une caresse sur le museau. Le chien, ravi, lui donne un coup de langue sur les doigts. Erortzen esquisse une grimace en constatant qu'il a plein de bave. Üle et moi rions. Le caprin sourit lui aussi et nous salue une dernière fois de la main.

« Bonne route ! »
Appelez-moi New !
Instagram - Boutique - Galerie - FR - Facebook
Avatar de l’utilisateur
New Mentali
 
Message(s) : 144
Inscrit le : 21 Mars 2015 16:34
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches
Voir mes dessins

Messagepar Dellgerenn » 01 Juil 2020 11:36

Salut !

Juste pour dire que... j'ai juste lu la présentation de ce que tu fais et ça me donne trop, trop, trop envie de lire et de parcourir ton univers. Voilà c'était pas hyper constructif mais je sais d'expérience que ça fait toujours chaud au cœur d'être encouragé·e ^^ En lisant simplement quelques bribes, tu m'as redonner envie de me lancer dans un truc de ce genre haha :)

Bon sans plus tarder je vais tâcher de lire dans l'ordre chronologique alors 8)

Dell'
Image
Recherche toutes créatures - Créa dispo à l'échange : Mes doubles et ce clan
>>> Wattpad : Phénix • Poème du moment : Les ombres
~ Prénom : Abel ou Phénix | Pronoms : yel ou iel | Accords : neutres ou masculins ~
Avatar de l’utilisateur
Dellgerenn
 
Message(s) : 2803
Âge : 21
Inscrit le : 09 Juin 2014 18:07
Localisation : Dans une forêt sombre, cueillant des plantes aux vertues magiques et des champignons
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches
Voir mes dessins

Messagepar andulka » 01 Juil 2020 12:12

Bonjour New Mentali,
j'aime beaucoup l'idée de ton projet, ça me donne très envie de lire (mais je le ferait une prochaine fois car je manque de temps aujourd'hui) et j'adore tes dessins ! Il sont superbement bien réaliser :D ! Surtout Pigné sur le quel je craque :D <3
Voila, c'était juste un petit message pour t'encourager a continuer car ce que tu fait est super !
Image par moi ;)
https://zupimages.net/up/20/23/jp78.gif merci beaucoup à Lyls
Ma boutique: viewtopic.php?f=71&t=24163&p=2948160#p2948160

Je m'excuse de mon absence, je ne pourrait pas me connecter a GW pour environt un mois. :|

C'est gratuit !
Un petit clic solitaire pour les animaux en détresse s'il vous plait, ça peut en aider plus qu'un :
viewtopic.php?f=18&t=19639
Avatar de l’utilisateur
andulka
 
Message(s) : 915
Inscrit le : 10 Oct 2018 09:32
Localisation : En train d'éxplorer l'univers de Gothicat world !
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches
Voir mes dessins

Messagepar New Mentali » 01 Juil 2020 15:14

Bonjour vous deux,

Je désespérais de voir un jour quelqu'un poster ici un jour, je suis agréablement surprise de lire vos retours :')

Je suis contente que la présentation donne envie de lire parce qu'il faut au moins ça pour motiver les passants à lire le bordel qui suit ! Je ne sais pas si je l'avais écrit mais je le rappelle parce que c'est vraiment vrai : ce ne sont que des extraits. Comme ils ont été écrit dans le désordre, vous verrez qu'il y a des contradictions. Et puis, il y a beaucoup de personnages, alors j'espère que vous ne vous noyerez pas :')
Au pire, je peux répondre aux questions !

Merci pour vos encouragements en tout cas, c'est sympathique de votre part ! Comme vous l'anticipiez, ça me fait très plaisir ! Et si je peux donner envie à quelqu'un de se lancer, j'en suis ravie ♪

Je suis plus à l'aise sur le dessin que sur l'écriture, même si j'aime les deux ! Et puis je trouve toujours ça plus parlant d'avoir quelques illustrations, surtout quand on est comme moi, une brêle dans les descriptions ! :3
Spoiler: show
Cadeau si tu aimes Pigné :')


Encore une fois, merci pour vos messages ! Je vous souhaite une agréable lecture ! ^^
Appelez-moi New !
Instagram - Boutique - Galerie - FR - Facebook
Avatar de l’utilisateur
New Mentali
 
Message(s) : 144
Inscrit le : 21 Mars 2015 16:34
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches
Voir mes dessins

Messagepar Saphiraya » 01 Juil 2020 15:20

Coucou

Nous sommes très en retard et en recherche du temps. Mais nous n'avions jamais posté parce que euh...On savait pas si on pouvait le faire ^^".

Merci d'ailleurs de nous avoir éclairés au fur et à mesure

Continue comme ça, tu as du talent à revendre ^^
Merci andulka&Yashura. Malades
Avatar de l’utilisateur
Saphiraya
 
Message(s) : 9475
Inscrit le : 07 Mai 2017 14:03
Localisation : Envahis par les ténèbres ou au fil de l'imaginaire
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches

Messagepar New Mentali » 01 Juil 2020 16:43

Coucou,

Mais je ne t'ai rien reproché, je préfère nos échanges par message qu'un post honnêtement ! Au moins, j'ai une notification :')
Et dans le sens où je link tous les posts "histoire" au fur et à mesure sur l'accueil, c'est pas gênant d'avoir des commentaires entre. :p

C'est normal ^^

C'est gentil :3
Appelez-moi New !
Instagram - Boutique - Galerie - FR - Facebook
Avatar de l’utilisateur
New Mentali
 
Message(s) : 144
Inscrit le : 21 Mars 2015 16:34
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches
Voir mes dessins

Messagepar Epis » 15 Juil 2020 14:09

Bonjour New Mentali ! :)

J'ai lu presque tous les chapitres je crois, hormis ceux où tu indiquais qu'ils n'étaient plus cohérents, ou qu'il s'agissait d'une autre version d'un même chapitre. Je les lirai peut-être plus tard, mais j'ai préféré me faire toute la vraie histoire d'une traite. ;)

Etonnamment, malgré un style littéraire assez simple, j'ai lu les premiers épisodes avec un réel plaisir, et très rapidement. Arrivée vers Hong Kong, j'ai commencé à me lasser, mais la curiosité m'a poussée à continuer. Si j'ai bien compris, ce que nous lisons ici, c'est la description de ton projet de bande dessinée ? :)

Si c'est bien le cas, alors j'ai hâte d'en découvrir un épisode complet et illustré. L'histoire est prenante et les héros attachants. Il ne me manque que quelques détails pour être complètement immergée, et ceux-ci devraient venir avec l'illustration supposée. Mais avec tout ce que tu as écrit, ce serait presque dommage de n'en faire qu'une bd ! Ça va être compliqué de rendre les pensées et caractères de chacun ! ;)

Au niveau des membres, j'ai une petite question par rapport à Lur : son histoire a-t-elle été écrite déjà ?

Enfin voilà, j'ai passé un très bon moment à te lire. J'ai cru voir que tu ne cherchais pas spécialement de commentaires sur l'histoire ou le style, donc je tenais simplement à te remercier pour ce partage. :)
Spoiler: show
Image Image Image Image Image Image Image ImageImage Image Image Image ImageImage Image Image ImageImage Image Image ImageImage Image Image ImageImage Image

Signature et avatar par Yunalesca00 ~ La Boutique à Thèmes
Avatar de l’utilisateur
Epis
 
Message(s) : 1279
Âge : 29
Inscrit le : 23 Jan 2014 16:30
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches
Voir mes dessins

Messagepar New Mentali » 19 Juil 2020 23:47

Bonjour,

Je suis flattée que tu aies lu autant !

Hm... je ne dirai pas une description mais une version écrite, mais j'admets que cela pourrait également jouer ce rôle. C'est surtout que dessiner une histoire, c'est plus long que de l'écrire pour moi (sûrement parce que j'ai plus d'exigences vis-à-vis de mes dessins que de mes textes) et mes idées sont souvent rapides. J'ai besoin de les évacuer rapidement, un peu comme des grandes poussées d'inspiration. Les écrire me permet ainsi de voir ce que ça peut donner à l'histoire, si ça s'imbrique bien ou non, si ça colle, si c'est agréable. Et après, je sélectionne, je change (sans toujours réécrire d'ailleurs), je bidouille.

Moi aussi j'ai hâte ! Mais j'ai encore des hésitations sur le début ! Et puis, j'aimerai améliorer un peu mes talents d'illustratrice avant de me lancer définitivement :')
C'est vrai, d'autant plus qu'une BD pour ma tonne de personnages, ça risque d'en mettre certains plus en valeur que d'autres de ce côté-là. Après, pourquoi pas faire un mixte ? Je n'ai pas un style d'écriture exceptionnel, mais ça reste envisageable. J'y ai déjà pensé d'ailleurs parce que j'aime vraiment écrire :')
Après c'est aussi à moi de retranscrire les émotions et sentiments de chacun avec une charte graphique claire et efficace ! ^^

Non puisque ce personnage va finalement très peu interférer (beaucoup beaucoup moins qu'à l'origine). J'ai bien sûr les grandes grandes lignes en tête mais rien de précis ^^

Je suis très heureuse que cela t'est plu ! Ça me fait chaud au cœur :3
Je te remercie du fond du cœur pour ce joli commentaire que j'ai beaucoup apprécié :3

Passe une bonne journée ~
Appelez-moi New !
Instagram - Boutique - Galerie - FR - Facebook
Avatar de l’utilisateur
New Mentali
 
Message(s) : 144
Inscrit le : 21 Mars 2015 16:34
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches
Voir mes dessins

Précédent

-->

Retour vers Ecrivains en herbe !

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)