Mon Jeu Adopter Boutiques Forum Communauté Jeux Monde Guides

Modérateurs: Modérateurs Artistiques, Modérateurs Écriture, Modérateurs RPG, Modérateurs Saloon, International Moderators

Messagepar dragonne » 18 Sep 2017 14:15

Coucou,

Je viens de te rentre ma participation mais je n'ai même pas remplie le formulaire ><
Je viens donc réparer ça:

Formulaire :

Pseudo : dragonne
Type de création : une poésie et une histoire
Créature(s) : Sonate et Sovereign, et Céramine
Autres ? : Attention les yeux, comme je te l'ai dit, je suis plutôt pas mauvaise niveau histoire, mais alors en poésie... :?: C'est une tentative, tu me sert de cobaye un peu xd :lol:
Cadeau de Lys (merci); objet de convoitise des chasseurs de papillon d'après ce que j'ai compris^^
Spoiler: show
Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
dragonne
 
Message(s) : 1840
Inscrit le : 03 Juin 2013 20:10
Localisation : Dans un wagon du train fantôme
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches
Voir mes dessins

Messagepar SouffleCendre » 19 Sep 2017 11:18

Coucou les gens !
Désolée, j'ai très peu de temps devant moi alors je ferais de mon mieux pour répondre à toutes les questions ^-^

Dragonne : Pas de soucis t'inquiète ! Il faut bien une première fois après tout : )

Lucine' : Pas de soucis ne t'en fais pas, je connais de la famille qui est dyslexique alors ça ne me posera pas problème ♡

Florence : Oui pardon xD Normalement, tout est OK maintenant

J'ai bien reçu toutes vos participations et vous êtes tous dans les règles ! Je sens que je vais avoir du mal à vous classer x(

Image

Merci Florane pour ce kit haut en couleur !
Avatar de l’utilisateur
SouffleCendre
 
Message(s) : 1400
Âge : 22
Inscrit le : 03 Août 2014 21:10
Localisation : Dans mon hamac, avec un cocktail exotique à la main B)
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches
Voir mes dessins

Messagepar Lovely Goth » 19 Sep 2017 14:57

Bonjour !

J'espère que ce n'est pas trop tard :roll:

Code : Tout sélectionner
[b]Formulaire :[/b]

[u][i]Pseudo : Lovely Goth[/i][/u]
[u][i]Type de création : 2 histoires : 1 poésie en vers/histoire drôle et 1 histoire (un peu poétique, je me sentais l'âme d'un poète xD )[/i][/u]
[u][i]Créature(s) : Troppers et Reborn ?[/i][/u]
[u][i]Autres ? : J'espère que ce n'est pas trop tard pour s'incrire, je n'ai vu le topic qu'aujourd'hui... Je t'envois tout ça en MP dans la foulée :D [/i][/u]
Image Image Image
♥ Wolf by Remethiel ♥
Avatar de l’utilisateur
Lovely Goth
 
Message(s) : 3910
Âge : 21
Inscrit le : 25 Mars 2013 12:33
Localisation : dans une contrée lointaine nommée Ymajinere
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches

Messagepar SouffleCendre » 20 Sep 2017 20:26

Aucuns soucis lovely' ^-^


Étant donné que je ne ferais le classement que ce week end, vous pouvez envoyer vos textes jusqu'à vendredi 23h59
Par contre a partir de demain je ne prendrais plus d'inscription ; )

Image

Merci Florane pour ce kit haut en couleur !
Avatar de l’utilisateur
SouffleCendre
 
Message(s) : 1400
Âge : 22
Inscrit le : 03 Août 2014 21:10
Localisation : Dans mon hamac, avec un cocktail exotique à la main B)
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches
Voir mes dessins

Messagepar SouffleCendre » 24 Sep 2017 19:26

Bonjour à tous !

Quel succès ce petit concours, merci ;-; Je ne pensais pas que cela intéresserai autant de monde ! Merci pour toutes vos réalisations, mes créatures sont ravies d'autant d'attention de votre part ! Bon, je sais que vous attendez les résultats alors je ne vous enquiquine pas avec plus de blabla x)
Pour le classement, je me suis fait un petit barème pour être la plus juste possible. Si vous souhaitez quelques infos supplémentaires à ce sujet, n'hésitez pas à me MP ; )

Je tiens également à préciser que ceux qui n'ont pas pu rendre, "Pas de sushis" comme dirait End' x D ! Si vous rendez quelque chose avant les vacances de la toussaint, vous aurez le droit à une petite plushie ^-^




Image


1er -> dragonne

J'en reste un peu scotchée en fait. Le texte est superbe, des mots et des rimes très recherchés à mon goût ! Ce montage que tu as fait avec le parchemin rend vraiment super bien ! Le caractère des personnages est retranscrit à merveille. Toi qui disais que ce n'était pas ta tasse de thé, c'est pourtant un très bon travail si tu veux mon avis :D
Spoiler: show
Image


2eme -> Florence. et Lucine31
Florence. : Bien sûr que tu peut le mettre sur Wattpad ! Hmm quelle réponse tardive :'D Nan, plus sérieusement, tu as rendu ma Céramine si belle ! Elle est sous son plus bel angle, bon sang ! Digne d'un bon film cette scène avec le Krasnodar *-* Tout est bien pensé, surtout le but de cette aventure. Prodige, que dis-je ?
Spoiler: show
Céramine attrapa le mât entre ses crocs au dernier moment, au moment précis où il allait s'écraser sur sa pauvre cuisinière, terrorisée. Son fidèle bras droit, l'amiral Cylvera, apparût sur le pont, paniquée. La terreur la força à faire un bon magistral afin d'atterrir à côté de son capitaine.
-Cette tempête en pleine mer Nuviale, la plus calme de tout le royaume d'Aquahana, ne peut être d'origine naturelle : je ne vois qu'une explication à...
C'est à ce moment que surgit des profondeurs des mers la plus ignoble, horrible, monstrueuse, cauchemardesque créature de tous les temps. Son œil meurtrier et son regard fou auraient glacé le sang du plus féroce des pirates.
Heureusement pour elle, Céramine n'était pas de ces pirates sanguinaires, mais une fière et forte minoushatte qui ne reculerait face à rien pour atteindre son rêve : retrouver sa famille, prisonnière d'une grotte étincelante, à cause d'un trésor qui leur appartenait, dont elle était seule à avoir réussi à s'échapper.
Hargneuse et pleine de détermination, elle donna des ordres pour que l'on remette le navire en fonction. Une fois ceci fait, elle fit face à l'immense serpent de mer et sortit ses armes en déclarant : "A nous deux, Krasnodar !".
La bataille fut sanglante : des plumes et des poils volaient, du sang giclait et des cris résonnaient dans la nuit. Jamais on n'avait vu un tel carnage depuis la terrible guerre qui éclata entre les destrinos et les djaalins.
Au petit matin, il ne restait rien. Rien du serpent de mer, rien du navire, rien du moral de l'équipage. Tandis que tous pensaient leurs plaies, abattus par le prix de cette victoire, seule Céramine demeurait assise, pensive, face à la mer. Cylvena s'approcha discrètement d'elle : "Quelque chose ne va pas ?". Alors son capitaine et amie tourna lentement la tête vers elle et, la fixant de ses yeux ambre, un léger sourire aux lèvres, elle déclara d'une voix calme :
-Au contraire, tout va bien, tout va parfaitement bien.
Puis elle tourna les talons. Cylvena comprit le message et la suivit à travers les broussailles de la petite île sur laquelle ils avaient échoués.
Elles s'arrêtèrent devant une grotte toute ronde aux parois lisses. Quelques mètres plus loin, l'entrée était bouchée par un éboulement, mais on pouvait apercevoir entre deux cailloux une lumière violette à l'aspect magique, irréel. C'est alors que la minoushatte sombre comprit.
Après avoir traversé tant de mers, du faire face à tant de moqueries et bravé tant de dangers, Céramine n'avait-elle pas le droit d'être heureuse en naviguant aux côtés de sa famille, avec à son bord un trésor de cristaux précieux ?


Lucine' :

Je crois que j'ai été le plus bluffée par le point de vue que tu as adopté, ce qui t'as sûrement value la 2nd place ! On découvre Sovereign comme on le voit rarement, quel cœur d'artichaut :> Et sublime référence à William Shakespeare *o* Bravo ! Je ne m'y attendais pas et pourtant cela tombait sous le sens x) Excellente qualité d'écriture !

Spoiler: show
Sovereign faisait face à son carnée de note. Le cœur lourd et l’esprit embrumer du syndrome de la page blanche est là.

8 février 1587 furent mes premiers maux, le cœur lourd, l’esprit embrumé, l’encre qui goûte… Tous les syndromes de la page blanche.

L’amour était parti, emportant avec lui l’inspiration et la poésie.
Les vers étaient devenus des sonnets que nul alpiniste-lyrique ne pouvait atteindre.

8 février 1587 ... Voila les seuls mots que tu as écrits. Voilà les seuls maux que tu m’as donnais.

La lune ta fidèle amie t’avait elle aussi abandonner ?

L’Amour créateur des muses. La Lune mère des Leanan Sidhe. Tous deux s’en sont allez emportant avec eux ces précieuses alliées.

Tu parcours du regard le ciel en quête d’une amie. Cette nuit les cieux, pour toi, on dansé. De tes yeux l’encre salée n’a cessé de glisser, tachant ma robe blanc nacrée. Mais tes doigts ne mont pas touché.

Seul face au ciel étoile tu ne sais plus à qui ouvrir la porte de ton cœur. A qui donner la clef de ton âme.
Le trousseau de ton être, alourdi par cette dernière, t'empêche de coucher les mots sur les pages. t'a plume s'est envolée et l’encre commence à sécher.

La flamme de ta veillée commence à vaciller. Les deux chrysalides de la beauté sur tes yeux se sont glissées.

Je veillerais sur ton sommeil, armé de tendresse et de mots que tu n’as pas su écrire.

La douce brise d’été entre par la petite fenêtre de ta chambre. Je pêne à retenir ma robe de papier.
Les voiles des cieux se sont ouverts et les étoiles ont entendu ton silencieux appel.
Une ombre élancée s’approche derrière toi. Ses ailes déployées, d’étoile sont parsemées.
Elle murmure à ton oreille une mélodie qui dessine sur tes lèvres un sourire. Papillonnante tes paupières s’ouvrent lentement. Jamais tu n’avais éprouvé pareille beauté.

Était-ce un songe d’une nuit d’été ?

Face au ciel étoilé ton cœur s'est remis à briller. Au trousseau de ton être, il manque une clef. Cette silhouette l'avait emporté ? Libéré de la clef de ton âme, la porte de ton cœur entrouverte.
Si tes yeux ne peuvent la voir ton esprit te rappeler la sonate dont elle a entouré ton cœur.

8 février 1587

Sonate

Au clair de lune, ses mots furent les derniers que tu m'a donné. Moi ta confidente. Je ne le fus plus quand ton cœur lui appartenu. Ma robe de papier est restée immaculée de l’encre noire de tes tourments. Mais inondé de celle des sentiments, d’encre salée d’un soir d’été. Je remonte ma couverture en attendant la Fin.



3eme -> Reinechat33, Sutorappu et ChanteFoudre

Reinechat' : Bon concept ! Je suis plutôt contente que tu ais intégrée Symphonie dans ton histoire, ou plutôt dans le journal de T. Claws : D Bien conté, les étapes sont bien construites, et en plus on y retrouve les contrées de Gothicat et leurs climats ! Nickel chrome ^-^

Spoiler: show
Le voyage de Tribals Claws

Prologue

Il était une fois, une jeune lunaris très aventurière et qui étais chercheuse. Elle était d'une grande beauté, mais se dévouait entièrement à son travail. Certains trouvait qu'elle avait un côté garçon manqué. Un jour, elle reçut une mystérieuse lettre dans son laboratoire. Intriquée, la lunaris l'ouvrit. Cette lettre venait d'un grand chercheur très reconnu qui souhaitait l'avoir à ses côtés pour ce qu'il appelait "la découverte du siècle". Son équipe et lui-même partaient deux jours plus tard. Aussitôt, la jeune lunaris se précipita chez elle et fit ses valises, elle était toujours prête à partir à l'aventure !




Jour 4213, Aéroport de Renarhim, 8h21 :

Cher journal, aujourd'hui je pars à Gaïara, en Amazonie, avec le professeur Bouvreuil et son équipe. J'ai vraiment hâte d'y être ! Quelle est la découverte dont il parle dans sa lettre ? Affaire à suivre, pour l'instant, je viens de le trouver et nous allons rentrer dans l'avion.

Avion en direction de Gaïara, Florisine, 9h12 :

Je suis dans l'avion à côté d'une lunaris aussi aventurière que moi ! Elle dit s'appeler Symphonie. Je l'aime bien,
je pense que nous allons très vite devenir amies ! Elle vient de la région et est partie à Renarhim pour suivre les travaux du grand professeur Bouvreuil. C'est d'ailleurs lui qui l'a repéré lors d'une de ses excursions à travers les Plaines Oubliées et qui a décidé de la prendre dans son équipe. Je suis toute excitée et je n'arrête pas de parler avec Symphonie ! Dans un peu moins d'une heure, nous serons arrivés.

Hôtel de Florisine, 10h 26 :

Nous sommes bien arrivés, Florisine est la capitale de Gaïara et je comprend bien pourquoi maintenant ! Les créatures vivent dans des arbres qu'elles ont rendue creux ! Nous vivons dans un des plus vieux arbres de Gaïara, c'est très impressionnant ! Je partage ma chambre avec Symphonie, nous allons encore pourvoir rigoler. Nous passerons la nuit ici puis partirons pour la forêt de Linasia demain très tôt le matin. Pour l'instant, avec Symphonie, nous avons décidé de visiter la capitale.




Jour 4214, en direction de la forêt de Linasia, 7h02

Nous venons de partir pour notre destination première, j'ai essayé d'avoir plus d'information sur la découverte du professeur Bouvreuil, mais il n'a rien voulut me dire, préférant que j'en aie la surprise. J'ai alors tenté ma chance avec le reste de l'équipe, mais personne n'en sait plus que moi... c'est fou comment ce chercheur peut emmener toute une équipe où il veut et sans rien dire de plus !

Toujours sur le chemin vers Linasia, 8h00 :

Cela fais maintenant une heure que nous marchons sur les terres de Gaïara, la végétation s'intensifie et il commence à faire très chaud, nous ne sommes plus très loin. Je sens déjà l'humidité de la jungle ainsi que cette impression d'étouffer. Nous faisons régulièrement des pauses mais je commence à en avoir marre... j'espère que sa grande découverte vaut le coup ! Mais ce n'est pas grave, je me suis forgée un mental d'acier, je n’abandonnerais pas si proche du but !

Forêt de Linasia, 9h27 :

Nous sommes enfin arrivé ! Cette forêt ressemble plutôt à la jungle d'Amazonie tellement elle est dense et la végétation est si différente par moment ! Avec Aquahana, Infermo et Sandisia à côté, il fait très chaud et l'humidité est presque maximale ! Je vais la surnommer l'enfer vert. Je suis prête à découvrir le trésor de cette forêt, ce n'est pas une forêt qui m'empêchera ! Mais avant, notre guide, le professeur Bouvreuil, souhaite faire une pause. Je ne tiens plus en place, je sens l'odeur d'une grande découverte !

Forêt de Linasia, 11h00 :

Nous y voilà, ça y est, notre équipe va découvrir la plus grande découverte du siècle ! Mais qu'est-ce que c'est ?
J'entends un drôle de bruit, serais ce un animal ? Nous arrivons au pied d'une cascade et replissons nos gourdes.
Notre guide nous annonce que nous devront passer sous cette cascade. Nous avançons en file indienne et passons sous l'eau fraîche de cette merveilleuse cascade qui crée un splendide arc-en-ciel. Une fois passés, nous arrivons dans une grotte très sombre, l'équipe n'est pas très rassuré alors je prends la tête de la troupe, je viens depuis quelques années à Renarhim, ce n'est pas la nuit qui va me faire peur ! J'avance et tout d'un coup, je m'arrête, mon coeur s’emballe, mes yeux s'agrandissent, je viens de découvrir, je n'ai pas de mots pour décrire ce que je vois.

Endroit inconnu, heure inconnue :

Maintenant que je suis calmée, je peux te raconter, mon cher journal, ce que j'ai découvert. Passé, cette grotte se trouve le paradis. Tout est merveilleux ici ! La végétation s'y plaît beaucoup ainsi que nombre de créature bleue ressemblante à des chèvres, elle me rappelle étrangement à une ancienne espèce de créature maintenant disparue. Personne ne sait comment les appeler alors le professeur Bouvreuil a décidé que je devais choisir, étant la première créature de Gothicat World depuis longtemps à rentrer dans ce paradis. Je suis très touchée et ai décidé de l'appelé Claw' Ice, en hommage à leur pelage si étrangement bleu, pareil à de la glace. Je pense m'installer ici, et vivre avec eux. L'endroit est très paisible et tout ce paradis est à découvrir, cela promet de belles aventures !
Fin



Suto' : Que je l'attendais x D Après l'illustration, évidement que le texte s'imposait ! Et quelle histoire ! J'y ai retrouvé mes deux compères dans le marais enchanté, c'était vraiment très agréable à lire ^-^ Je pense que c'est grâce à ta précédente participation que m'est venu leurs caractères. Alors évidement, tu as tapé dans le mille x) L'histoire est vraiment originale ... et le coup du soulier x D Tu m'as tuée ! J'ai compté les deux versions comme une seule car j'ai pensé que l'une ne pouvait être sans l'autre ^-^ A oui et, bien joué pour la fleure bleue u.u

Vue de StarBuck :
Spoiler: show
Je regardais la fleur bleue que je tenais dans ma main. Je l'observai sous tous les angles pour m'assurer qu'elle était parfaite, sans le moindre défaut. Est-ce que ça lui plairait? Est-ce qu'elle aimerait la couleur? Plusieurs questions, pour la plupart assez inutiles, ce qui était étonnant de ma part, me traversaient l'esprit. Je devais bien l'avouer, j'étais nerveux. Très nerveux, même. Je baissai la tête vers le sol, regardant où j'allais, et me remémora ce premier jour, jour qui avait changé toute ma vie, toute mon âme et renversé mon cœur.

Ce jour-là, comme à mon habitude, je me promenais. J'aimais bien ça, en particulier pour réfléchir paisiblement dans la solitude, dans la nature. Cette fois, je m'éloignais plus qu'à la normale, perdu dans mes pensées et me retrouvai au milieu de gros arbres moussus. Je revins à la réalité et tenta de me retrouver. J'allai partir, mais une partie de moi me disait que je pourrais plutôt explorer un peu ce nouvel endroit. Je me laissai tenter et m'aventurai. Il s'agissait d'un marécage. L'eau arborait des teintes bleu-vert. Ne regardant pas devant moi, je sursautai en me rendant compte que j'avais mis un pied dans l'eau. Je faillis y tomber, mais me rattrapa et m'assis sur le sol. Je retirai ma chaussure et ma chaussette pour essorer cette dernière dans le plan d'eau. Un craquement attira mon attention. Je levai la tête et aperçus une jeune fille, ou une jeune femme, je n'aurais su dire son âge vraiment, en train de se baigner. Elle était de dos à moi. L'eau lui arrivait au bas des hanches. Sa peau pâle contrastait avec ses cheveux noirs qui lui arrivaient au milieu des omoplates. Lorsqu'elle se tourna vers moi, je détournai le regard. Contrairement à ce que j'aurais voulu, elle s'approcha. Je commençai à renfiler ma chaussette pour pouvoir partir, mais elle prit ma chaussure et se mit à l'examiner avant que j'aie le temps de la prendre. J'attendis qu'elle me la rendre en évitant de la regarder, par respect. Je l'entendis avoir un petit rire moqueur. Moqueur, mais agréable à entendre, c'est vrai. La demoiselle déposa mon soulier et s'éloigna. Je ne perdis pas un instant avant de prendre mon bien et l'enfiler. Je jetai un coup d’œil à la jeune fille et la vis partir vers les berges plus loin et s'habiller d'une robe beige très clair avec le dessin d'une carpe et de bulles d'eau. Elle sortit de l'eau et se retourna vers moi. Alors là, je la regardai et figeai un peu. Je ne pouvais pas me le cacher, elle était resplendissante, avec ses yeux brun caramel rivés sur moi et son grand sourire radieux. Je secouai la tête en me relevant. Je n'avais jamais eu cette impression de me sentir aussi faible. Et moi qui aimait bien que tout soit logique et réfléchi, je ne comprenais pas du tout la moindre logique dans ce qui m'arrivait. Elle s'arrêta à quelques mètres de moi et m'observa sans me parler. Nous gardâmes le silence et puis, j'eus l'impression de craquer et je partis de ce marécage pour en trouver la sortie et retourner chez moi.
Mais la nuit tombée, je n'arrivais pas à dormir. Dès que je fermais les yeux, je ne voyais que cette inconnue qui m'était apparue comme dans un rêve. Alors chaque jour qui suivit, je ne pus m'empêcher de retrouver ce chemin jusqu'à ce marécage pour la revoir, elle. Rien que l'observer quelques secondes me suffisait. À chaque fois, elle était souriante, dans son eau ou aux alentours. À chaque fois, je sentais toujours mon cœur battre de plus en plus fort. Je devais l'admettre, je m'étais épris d'elle au premier regard que nous nous étions échangés. Et dire que je n'avais jamais cru aux coups de foudre...
C'eut pris beaucoup de temps, avant que j'arrive à trouver le courage de lui demander une sortie avec moi, mais j'étais fou de joie lorsqu'elle eut accepté.

Et maintenant, je me retrouvais là, à tenter de me calmer. En cachant la fleur que je tenais, je retrouvai Loch-Ness, tel était son sublime nom, et la guidai à l'extérieur de son marécage pour la mener jusqu'à une falaise, où nous nous assîmes tous les deux l'un à côté de l'autre. Je bégayais comme un idiot, et elle, souriait et riait. Elle me pointa un oiseau qui passait dans le ciel et j'en profitai pour poser ma main sur la sienne, les joues un peu rouges. Lorsqu'elle retourna la tête vers moi, je pris mon courage à deux mains et lui donna la fleur bleue. Elle me sourit doucement en plaçant la fleur dans ses cheveux et me remercia, puis m'embrassa. Je paniquai un peu au début, puis me calma et la serra doucement contre moi. À cet instant, je n'aurais su dire si c'était un rêve ou la réalité, mais il s'avéra que c'était le plus beau des rêves devenu réalité.

Vue de Loch-Ness :
Spoiler: show
J'avais toujours été seule, mais bien, dans mon marécage. Enfin, je ne pouvais pas me dire entièrement seule, il y avait plusieurs insectes ici, mais aussi des poissons, des grenouilles et parfois des oiseaux. Il m'arrivait de parler à ces bêtes. Quand on est seule, on se trouve de la compagnie et on s'occupe. J'allais souvent me baigner dans l'eau de mon marécage et admirer la faune aquatique, c'était l'un de mes grands passe-temps.

Un jour, alors que j'étais dans l'eau, à passer une main dans l'eau pour toucher des poissons, j'entendis des bruits derrière moi et me retournai. Je découvris un humain. Le premier humain autre que moi que je voyais dans mon marécage. Curieuse, je m'approchai de lui, lentement. Ses longs cheveux d'un brun chocolat aux reflets caramel étaient retenus vers l'arrière en une queue-de-cheval basse et encadraient son visage à l'air doux. Il portait un chandail brun sur lequel il y avait, en brun-beige, une large ligne au milieu, ainsi que trois petites étoiles dans le bas. Son pantalon dégradait d'une couleur tirant vers le chocolat au lait en allant jusqu'au blanc dans le bas. Il ne portait qu'une seule chaussure et était en train de mettre une chaussette. J'arrivai à ses côtés et prit la chaussure que l'humain avait laissé à côté de lui pour l'examiner. Je n'en avais jamais porté moi-même et ça m'impressionnait d'avoir un soulier dans les mains. Je levai les yeux vers le garçon qui regardait ailleurs, visiblement mal à l'aise. Il me faisait rire. Je ne comprenais pas ce qu'il y avait de mal, jusqu'à finir par me dire que c'était peut-être dû au fait que je n'avais pas d'habits. Je reposai la chaussure à sa place et partit là où j'avais laissé mes vêtements, sans plus comprendre ce qui était vraiment gênant à ce qu'il me voit ainsi. J'enfilai ma robe de couleur claire aux motifs noirs d'une carpe et de bulles d'eau ainsi que mes bracelets en métal bleu-turquoise. Je remontai sur la berge une fois vêtue et me rapprochai de cet inconnu. Il se leva. Je m'arrêtai un peu plus loin de lui et nous nous regardâmes dans les yeux, en silence. Je remarquai qu'il avait de très beaux yeux jaunes. L'autre humain finit par partir d'un coup et je redevins seule dans mon marécage.
Étonnamment, il revint le lendemain, et le jour d'après, et l'autre, et ainsi de suite.
Je le laissais venir, ça me faisait un peu de compagnie. Nous nous tenions en silence les premiers jours, puis nous nous rapprochâmes peu à peu, j'eus l'impression, en commençant par se parler un peu. Je découvris qu'il s'appelait Star Buck lorsque l'on se présenta l'un à l'autre. À chaque fois, c'était moi qui venait vers lui.
Une fois, je ne m'approchai pas pour voir comment il réagirait. J'étais assise sur la berge, les pieds dans l'eau. Star Buck attendit un moment, comme pour voir si j'allais finir par aller le voir, puis il s'approcha et vint s'asseoir à mes côtés. Nous gardâmes le silence en regardant tous les deux l'eau. Lorsqu'il brisa le silence, se fut pour me demander de sortir avec lui quelque part. Toute contente, j'acceptai son invitation avec grand plaisir.

J'étais toute excitée à l'idée de cette sortie. J'attendais impatiemment Star Buck en courant dans le marais. Lorsqu'il arriva enfin, il me traînait vers je ne sais où hors de mon marécage. Nous montâmes une falaise pleine d'arbres. En sortant de ce boisé, la vue était époustouflante. Nous étions plus hauts que je le croyais, et de ce fait, nous pouvions voir mon marécage en bas, mais aussi une ville en face de nous, ainsi que des montagnes à l'arrière. L'humain alla s'asseoir sur le bord de la falaise, les pieds dans le vide, et je vins faire comme lui en me plaçant à ses côtés, à sa droite. Star Buck me présenta l'endroit où il avait grandi, cette ville que nous voyions plus loin. J'observai là où il avait vécu avec attention, puis tournai mon regard vers Star Buck qui bégayait. Je souris doucement et levai la tête vers le ciel. Je vis un grand oiseau passer et m'empressai de le pointer à Star Buck. Je le sentis poser sa main sur la mienne et je le laissai faire. Une fois le volatile passé, je regardai de nouveau le jeune homme. À peine eus-je tourné la tête qu'il me tendait une jolie fleur bleue. Je pris la fleur dans ma main en souriant tendrement, la contemplai un peu et l'installai dans mes cheveux en remerciant Star Buck pour son cadeau. Je me rapprochai un peu de lui pour l'embrasser. Je le sentis passer ses bras autour de moi et je me blottis contre lui. Cette fois, je ne serais plus seule.



ChanteFoudre : Bien pensé le coup de la maladie pour Sonate, je ne mis attendais pas du tout :shock: Bon respect des règles du dialogue, j'aime. Attendrissant et émouvant, voilà comment je décrirais ce bel ending pour nos deux amoureux :'} Une belle leçon de morale sur ce qu'est réellement l'amour ! Bravo :D

Spoiler: show
La lune est levée dans la nuit noire, personne dans les rues, la ville est endormie. Mais une lumière persiste, cette lumière provient de chez Sovereign. Il écrit encore et toujours des poèmes pour sa bien aimée Sonate. Tout deux se connaissent depuis qu'ils sont jeunes et cela fait maintenant quelques années qu'ils éprouvent des sentiments l'un vers l'autre. Sovereign lui avoue son amour par ces lettres. Il lui offre celles-ci lorsque que tous deux se promènent dans les rues de la petite ville où ils vivent, ou alors il envoyait ses poèmes par courrier. Il pourrait très bien être fatigué, même exténué, et c'était le cas, mais l’idée de revoir sa tendre Sonate le rend tellement heureux et lui donne de l'énergie.
Le lendemain, Sonate et lui avaient rendez-vous très tôt à la place du Grenadier. Sovereign arriva un peu plus tôt et heureux comme à son habitude. Mais ce jour là Sonate n'arrivera pas. Sovereign attendit 1 heure, puis 2 et plus les heures passaient plus sa joie s'affaiblissait, et arriva l'heure où le soleil se coucha. Il fini donc par rentrer chez lui, attristé. Il se posa des milliers de questions dans sa tête qui s’entrechoquèrent les unes contre les autres. Avait t-elle eu un problème ? Il lui envoya donc ses poèmes par courrier, mais après 1 semaine il n’eut toujours aucune réponse. Il était abattu, anéanti. « Que se passe t-il ? » se demanda t-il. Il envisagea alors des scénarios qui augmentèrent sa tristesse : « A t-elle un autre prétendant qu'elle aime ? A t-elle décidé de ne plus jamais me revoir ? Ou alors, lui est t-il arrivé quelque chose de grave ? Que faire ? Je suis perdu. Je ne peux vivre sans elle. » Effondré Sovereign resta seul chez lui, il n'a plus goût pour écrire. Rien, c'est la première fois que Sovereign ne touche pas une plume et un papier pendant plus de 1 semaine.
Cela fait maintenant 2 semaines que Sonate ne donne plus signe de vie.
Depuis ce fameux rendez-vous, Sonate regarde par la fenêtre nuit et jour. Elle n'éprouve pas de tristesse mais un grand désespoir. Elle ne parle plus, et ne mange que très peu. Depuis quelques mois elle a appris qu'elle était atteinte d'une maladie, cette maladie lui faisait des plaques sur son corps. Jusqu’à maintenant elle avait réussit à le cacher, mais à présent, elle ne s'est plus quoi faire. Elle se dit que les gens la regardera comme un monstre et que Sovereign ne pourrait pas vivre avec une Oryal comme elle. Le seul moyen où elle pense à la joie et le bonheur c'est quand elle lit et relit les poèmes de Sovereign.
Quand a lui, Sovereign avait décidé d'aller chez Sonate pour savoir ce qui se passait réellement. Il toqua à la porte durant 1 heure, puis la porte s’entrouvrit.
- « Sonate c'est moi Sovereign, s'il te plaît laisse moi entrer ». Mais aucune réponse « Sonate s'il te plaît, répond moi. Que se passe t-il ?
- « Dans une vie il y a parfois des obstacles » dit Sonate
- « Les obstacles ne sont pas infranchissable. Tu ne peux monter un mur seul mais à deux les choses sont bien différentes. »dit Sovereign
- « Même avec … une maladie … qui se voit à l’œil nue ? »dit-elle
- « L'amour n'existe pas quand on parle d'apparence, car il ne dure pas. Mais le véritable amour, c'est celui qui surmonte tout »dit-il
Sonate ouvrit alors la porte en pleure. Elle était tellement touchée, et heureuse que Sovereign lui ait dit toute ces belles paroles pour la réconforter. Après cette histoire la vie repris sont court normal même si quelques créatures regarder Sonate et Sovereign de travers, ils savaient que se n'était pas grave et que l'important c'était qu'ils étaient heureux ensemble. Par la suite, ils ont appris que la maladie que Sonate pouvait être soignée et quelques mois après toutes les plaques que Sonate avait sur le corps avait disparues. La joie qu'ils avaient tout deux auparavant est revenue et leur amour s'est renforcé.


4eme (dans l'ordre) -> Lovely Goth, llilly7, Class282, Ombre et Mary its me

Lovely' : Je t'ai évalué sur ta préférence, Reborn ? ; ) J'ai franchement apprécier les métaphores que tu as utilisées pour le décrire, on peut constater sa puissance et son caractère fort dû à sa contrée d'habitation *.* Bonne utilisation du champs lexical du feu, le souffre et la suie ne me serais pas venus à l'esprit ! J'ai tout de même une bonne impression de ton second texte. Troopers n'a malheureusement pas eu d'autre histoire et je t'avoue que celle là m'a bien fait rire, ça le représente tellement bien ^-^

Reborn ?
Spoiler: show
Du haut de la colline de feu, je scrute le ciel noir. Cette nuit, c’est la lune qui me tiendra compagnie alors que je guette, comme tous les soirs, un danger qui menacerait le troupeau.
Reborn, le Solitaire.
Reborn, le Phœnix.
Reborn ? Reborn ? Reborn ? …
Il fait froid et, comme toutes les nuits, je me laisse glisser plus près de la chaleur de la colline de feu.
Toujours plus près, jusqu’à baigner dedans.
Puis, enfin libre, libre comme l’air, je m’envole vers la lune.
Je plane par-delà les plaines enflammées.
Je plane dans le ciel noir de cendre, noir de suie.
Je plane dans l’atmosphère imbibée de souffre.
Et je plane au-dessus du troupeau.
Je veille à la plaine, qu’elle reste de feu.
Je veille au ciel, qu’il reste de cendre, qu’il reste de suie.
Je veille à l’air, qu’il ne soit pas trop pur.
Et je veille au troupeau.
De feu sont les plus jeunes, flammèches galopant et jouant dans les plaines.
De lave sont ceux dans la force de l’âge, coulées sauvages, dévastatrices et pleines de vie.
De cendre sont les plus vieux, suie survolant les plaines, toujours plus haut dans le ciel.
Moi, mes crins de feu s’envolent au vent.
Moi, mon corps de lave brûle de puissance.
Moi, mes sabots de cendres survolent plaines et collines.
Esprit ou Dieu, je veille sur les miens.
Corps ou Mortel, je les protège.
Tel est ma raison de vivre
Tel est ma raison de renaitre.
Reborn.


Troopers
Spoiler: show
« Pour mes 50 cookies il me faut :
440g de farine-ine-ine !
200g de beurre-eur-eur !
200g de sucre blanc-an-an !
200g de cassonade-ade-ade (c’est du sucre roux-ou-ou !)
200g de chocolat-la-la !
2 œufs-eu-eu !
1 cuillère à café de bicarbonate alimentaire-air-air !
2 pincées de sel-el-el !

D’abord je hache le chocolat. C’est facile, tu vois ?
Puis je mélange le beurre avec les sucres, le blanc et le roux, pas de jaloux.
Oui oui, maintenant, je mets les œufs. Heureux ?
Parfait. J’ajoute la farine. Eloigne donc tes narines !
Le bicarbonate alimentaire, c’est élémentaire (mon cher Watson) !
2 pincées de sel, prépare toi, en selle !
Je mets juste le chocolat ! Et voilà, à toi !
Tu vas mélanger, mélanger, mélanger…
Quoi ? La pâte ? Non, pas la manger, la mélanger !
Bon…applique toi et je te laisserai lécher le saladier.
Pendant ce temps, je mets le four à préchauffé, tu peux arrêter de mélanger.
Maintenant, tu mets la main à la pâte.
Je sais que tu as déjà aidé… je voulais dire littéralement : travaille la pâte.
Fais des boules. Roule, roule petite boule…
Sur le papier sulfurisé, là, on y est.
Pendant la cuisson, les boules grossiront
Alors écarte les, sinon elles se colleront.
Et hop ! Enfourner pour une quinzaine de minutes dans le four préchauffé.
Il ne reste plus qu’à patienter…
En léchant le saladier !

Une fois les cookies cuits, on peut les déguster,
Mais avant, il faut me les acheter !
Ou peut-être que tu devrais essayer ?
En avant Petit Pâtissier ! »



llilly' : Aïe ! Tu es tombé sur Shisaï le piège, gniark gniark gniark :twisted: Etant donné que cette petite fée, j'aurais pu me montrée très vilaine ... Mais ! Je ne le ferais pas car tu as réussis à me la décrire comme je l'ai imaginé oui respire ça va aller x) Bon tu ne le sais pas, mais je suis une fan inconditionnelle des paillettes *-* Hmm. Rien que d'y penser ... Bref ! J'ai tilté sur le mot et ça à fait la différence *u* Adorable petite histoire :> Elle va joliment ornée sa fiche. Pour la seconde participation, je n'ai pas grand chose à redire sur ton poème ^-^ Simple mais efficace !

Spoiler: show
Shisai profitait de l’instant présent, tout simplement.
Le vent qui soulevait chaque pétales des fleurs qui l’ornaient, les papillons qui effectuaient une danse rythmée autour de sa tête, les bruits apaisants des cascades alentoures….C'était son petit bonheur quotidien, elle ne s’en lassait pas et ne s’en lasserait jamais …
En regardant toute cette beauté à l’état pur elle ne put espérer qu’une seule chose : que tout le monde puisse en profiter comme elle le faisait. C’était d’ailleurs pour ça pour ça qu’elle tenait temps à faire maintenir la paix dans son royaume comme elle l’avait toujours fait. Mais, malheureusement tous les bonheurs ont une fin.

Cette dernière fut déclenchée par un cri perçant, et vif plein de douleur...La belle louve s’affola rapidement et s’envola gracieusement mais pardessus tout rapidement. Elle localisa vite la cause de son affolement, un petit lunaris, s’était coincé une patte sous un tronc qui venait à peine de tomber. Comme à son habitude elle n’hésita pas une seconde et fit usage de sa si belle et puissante magie. Le tronc se replaça sur la cîme qu’il venait alors de quitter pour refleurir et devenir un bel arbre. Le petit lunaris qui se relevait à peine, était tout tremblant.
Elle le regarda d’un air maternel :
-Ca va ma petite, tu n’es pas blessée ? dit-elle tout en l’inspectant sous toutes les coutures…
La pauvre créature effrayée essaya de garder un semblant de dignité et lança :
-J’aurais pu m’en sortir seule !
Sur ce, elle s’en alla en trottinant fièrement, pour ne rien laisser paraître ce qui fit bien rire la fée.
-Surtout...profite de la beauté qui t’entoure !
Sur ces mots, la jolie sauveuse disparut dans une nuée de paillettes.
Sa mission accomplie.


Spoiler: show
Cette louve est particulière,
Elle veille sur sa terre,
Sans jamais laisser derrière,
Un petit brin de misère,
C’est une reine sans pareille,
C’est une authentique merveille….

Cette louve est magnifique,
Mais avant tout elle est magique,
Elle arrive en volant,
Rapidement et joliment,
Sans jamais connaître le doute,
Elle vous indique la route.


Ombre : *0* Cette présentation ! Quelle délice, que se soit le visuel ou l'histoire, je suis fan :o J'ai une préférence pour le récit sur Céramine, mais Reborn ? était pas mal non plus : P Par ailleurs, j'ai tellement aimé que tu ferais mieux de regarder plus bas ...

Spoiler: show
Image
Céramine
WHO SAID ONLY MEN COULD BE A PIRATE? WHO SAID I CAN’T TAKE A LIVE?



Allait-elle l’égorger ? Allait-elle lui reprocher l’insulte ultime qu’il venait de lui faire, en la traitant de femmelette ? Elle est peut-être une femelle, mais elle n’en est pas moins plus solide, courageuse voire intrépide, et douée. Il ne fallait jamais lui donner une lame puis la vexer, car cette dernière se mettait alors à chanter entre ses crocs, sifflant le vent et taquinant la vie de l’importun. Personne n’était plus habile qu’elle, un sabre à la patte. Alors comment osait-il déclarer d’un ton anodin qu’une femme n’avait pas sa place dans la piraterie ? Qu’elle n’était qu’une fragile Minoushatte tout juste bonne à s’occuper d’une portée et faire les repas ?
Son sang bouillait à ses oreilles mais sa gueule se fendit d’un sourire bien plus charmant que ses pensées. Elle notait. Elle n’oubliait pas. Demain, elle monterait à bord de son navire, un superbe trois-mâts qui fendait les flots avec aisance. Elle avait récupéré une vieille carte, à sa dernière aventure et elle sentait qu’elle la mènerait à un trésor des plus intéressants. Alors cet imbécile ne pourrait que s’excuser et la respecter car s’il y a bien trois choses que respectent les pirates – sans compter le rhum – ce sont l’aventure, l’habileté au sabre et les trésors. Elle ne manquait ni de courage pour le premier, ni d’agilité pour la seconde et elle aurait bientôt le troisième entre les pattes.
Cette fois, elle dirigeait son galion elle-même, avec un second en qui elle avait confiance. Elle avait un bon équipage, presque aussi brave qu’elle. Et surtout, elle avait le chemin, qui la mènerait vers la gloire. Mais cela n’était que secondaire face à ce qu’elle allait vivre. Car, ce qui la motivait par-dessus tout, ce n’était pas le respect de ses pairs mais la soif d’aventures et de découvertes. Rien ne lui plaisait plus que de naviguer dans des eaux calmes, son navire porté par le vent, à sentir les embruns sur ses moustaches et le sel sur sa langue


Alors non, elle ne se vexait pas même si l’insulte lui hérissait l’échine. Car elle était une pirate d’honneur et que personne ne se mettait en travers de son chemin.


Spoiler: show
Image
Reborn
HE WAS MADE OF FIRE AND ASHES, SOMETIMES DYING BUT FOR EVER ALIVE…



Un battement d’ailes dans les cieux, mais Reborn ne lève pas la tête. Il sait qu’il est seul ici, comme il l’a choisi. Il a toujours entendu ces bruits, battement d’ailes, flammes crépitantes ou craquement du bois qui se fissure sous la chaleur. Sous ses sabots, une petite étincelle naît. La mort approche, il le sent et il l’entend, mais elle ne restera pas longtemps. Elle accomplira son travail, une fois encore, mais il se relèvera, comme il le fait si bien. Comme il l’a toujours fait depuis des siècles.
L’ombre s’avance vers lui, il tourne la tête pour l’observer, incapable de s’en empêcher. Il craint ce moment, tout en sachant que ce ne sera pas douloureux et encore moins définitif. Il fait partie des rares créatures en ce monde capable de décrire ce que cela fait de perdre la vie. Si l’on lui fait face, on voit une ombre mouvante, parfois un Lunaris ou un Destrinos, fugitivement un Fleetitwik ou un Stoufix. La Faucheuse n’a pas d’identité, pas de forme ni de sentiments. Mais la lame de sa faux est aiguisée sans pour autant que l’on la sente pénétrer les chairs.
Reborn craint-il ce moment ? Oui, car qui ne craint pas la mort... Mais, en même temps, il attend ce moment avec impatience. Pour un immortel, il est difficile de se faire des liens car la tristesse de perdre un être cher ne meurt jamais, elle. Alors il vit en solitaire depuis bien longtemps. Et ses seuls moments de joie ou de chaleur sont lorsqu’il rend service, aide un village ou fait naître un sourire sur le museau d’un enfant. Cela l’emplit de bonheur. Pour autant, il n’est nulle extase plus grande que la naissance. Ce moment où tout est une découverte, le premier souffle, le premier cri, la première bouffée d’air et surtout, le premier regard sur le monde.
A chaque mort, Reborn renaît. Et à chaque renaissance, Reborn découvre ce qu’il a connu et connaît encore, avec le regard d’un nouveau-né et le bonheur immense qui en découle. Les dunes de sable de Sandisia qui s’étendent à perte de vue, quelques mirages et, parfois réel, le palais purement merveilleux de Duno. Le volcan de Bemphelt crachant vers les cieux ses cendres et scories, laissant échapper d’épaisses coulées de lave d’un sublime rouge. Le soleil, aveuglant mais si brillant, dans un ciel d’une pureté délicieuse parsemé de nuages duveteux. Au loin, les bois de Gaïara, d’un vert presque plus brillant que le jaune de l’astre solaire, tant il est synonyme de vie et de renaissance.


Mais la couleur du renouveau n’est pas le vert. C’est le rouge des flammes, le gris de la cendre et le jaune du phénix qui s’éveille à une nouvelle vie.



Class' : Ravissant poème, Shisaï est bien présentée : ) Reine, oui, mais avec élégance et à l'opposer de la tyrannie ! Les rimes sont agréables au son, et j'ai également fort apprécié ces belles descriptions de sa fourrure si douce et délicate ainsi que ses ailes ~w~ J'ai évalué ton poème, mais sois sans crainte, j'apprécie que tu ais fait un texte sur Poésy ! Je n'en pas reçu pour elle, alors merci :}

Shisaï
Spoiler: show
Douce, belle, gracieuse et toujours aimée
Voici ses plus grandes qualités
Enfin pas tout à fait
car il serai trop long de toutes les citées
Dans son pays elle est la reine
A côté d'elle les autres se distingue à peine
Son pelage bleu nuit
Est source de jalousie
Ses ailes roses claires
Font penser à la douceur de l'air
Elle est tellement belle
Que beaucoup aimerais être comme elle


Poésy
Spoiler: show
Aube était une jeune aventurière très douce et gentille, toujours à l‘écoute de ses fidèles compagnons de voyage, Topaze et Anansi. Un jour, ils s’arrêterent pour se reposer, pendant quelques jours, auprès d’une cascade. Mais ils avaient entendu dire que cette cascade était hantée. Topaze et Anansi avaient peur mais Aube, elle, était vaillante et les rassurait.
Le lendemain matin en se levant, ils découvrirent une sorte de “chat-fée” qui disait s’appeler Exctend the Void. Il disait aussi qu’il avait trois amis :
Hear the Silence, Space is not Enough et Watch me Rise.
Il parlait de former une équipe pour battre les destrinos :
Nioodim, Vitalia, Anatoli, Vélislava et Anastassia à un concours de beauté, seulement ils n’étaient que quatre et il fallait être cinq. Comme Aube était très belle, il lui proposa de venir intégrer l’équipe. Mais elle répondit qu’elle préfèrait continuer son voyage avec ses amis.
Elle rajouta qu’elle n’était pas comme eux, elle n’était pas mi-chat, mi-fée, et qu’elle ne savait pas comment faire.
Exctend the Void lui dit qu’ils étaient des caméos lumens et que si elle voulait devenir commme eux, elle devait mourir en sauvant quelqu’un. Ensuite une fée viendrait la rescussiter. Aube et ses amis reprenèrent leur voyage.
Quelques jours plus tard alors que Aube et Topaze étaient parties cueillir des baies, elles entendirent Anansi hurler. Aube et Topaze se dépècherent de retourner à leur campement et virent un terrible Flamiris qui s’appelait Diablotin en train d’attaquer Anansi. Aube sans hésiter, s’interposa entre Anansi et Diablotin.
Mais il l’attaqua !!
Elle eut de graves blessures et en mourut. Alors une petite fée arriva et la transforma en caméos Lumens.
Puis Exctend the Void arriva et ils s’échangèrent ces mots:
“- Finalement tu veux faire partie de notre équipe !
-Mais….et mes amis ?
-S’il te plaît, juste pour le concours il nous reste trois jours pour trouver un coéquipier !
-Bon d’accord, mais juste pour le concours, hein ?
-Super, merci !!! Mais avant il faut te trouver un nouveau nom.
-Pourquoi ?
-Parce que c’est la règle des caméos ! Que dirais-tu de Where the Sun Light ?
-Non merci je préfère m’appeler ….euh….
-Poésie de l’Aube ! intervint Anansi.
-Oui ! Il est super ce nom, à partir de maintenant je m’appelerais Poésie de l’Aube !

Les caméos gagnèrent le concours et Poésie de l’Aube reprit son voyage avec ses amis.



Mary its me : J'ai retrouvé mon petit Sovereign ! Peut être quelque peu timide à mon goût, mais il est bien là : D Bon après pour Sonate, c'était pas vraiment ça mais tant qu'il sont ensemble, c'est le principal ! ^-^

Spoiler: show
Une histoire à deux


Sonate est une jeune Oryal chic et branchée, passionnée par la mode, dont les parents sont de riches bourgeois cédant au moindre de ses caprices. De ce fait, c'est une orgueilleuse et égoïste, qui crois toujours avoir raison et s'énerve quand on la contredis.
Sovereign, quant à lui, ne vient pas de la haute noblesse comme notre orgueilleuse, mais du petit peuple. Orphelin, ses parents ne lui ont laissé, avant de mourir mystérieusement, qu'une photo de sa mère et une lettre de son père. Celui-ci écrivait fort bien, et c'est sans doute l'héritage le plus précieux qu'il ai légué à son fils. Le jeune Oryal, talentueux en lettre, était comme-qui-dirait un prodige, de part sa grande intelligence et ses talents d'écriture. Il faisait profiter le petit peuple de ses talents, en leur apprenant à lire et à écrire, pour qu'ainsi, tout le monde puisse s'instruire en lisant ses textes. L'écriture est sa passion, mais il affectionnait également une jeune bourgeoise qui elle ne l'aimait point.




L’histoire que je vais vous conter est une histoire de jadis. Dans ce magnifique monde parallèle qu'est Gothicat, vivaient Sonate et Sovereign, deux nobles Oryals. Je vais vous raconter leur histoire.

Aujourd'hui c’est un jour spécial. Il y a un jeu d’écriture à l’école des jeunes paladins sacrés. Dans cette magnifique classe, il y avait 27 élèves, mais il y avait une rivalité, plus qu’une rivalité deux ennemis!
Sonate, une magnifique oryal au top de la mode était la plus populaire de la classe. Elle était égoïste, elle était insolente envers les professeurs .
Sovereign était un bon élève : il n'était pas comme les autres. Il était simple, gentil , intelligent et il aimait écrire .
La professeur pour le concours d’écriture a constitué des équipes et mit Sonate et Sovereign ensemble. La première chose que Sonate lui dit « tu me fais ça et plus vite sinon je le dis à mon père et t’en fais pas les problèmes t’en auras! ». Il écrivit le texte, le texte était sur un monde s’appelant Hyrule .
Les minutes passèrent et le texte s’écrivit.
Les duos passèrent. Ce fut le temps du binôme de Sonate et de Sovereign. La professeur, après avoir écouté le duo, dit « Voilà un beau texte. Bravo à vous deux! » Seulement, d'un coup, Sonate dit au professeur : « Sovereign n’a rien fait! J’ai du tout faire toute seule! ». La professeur, intriguée, demanda à Sovereign: "Est-ce vrai, jeune homme?". Baissant les yeux, l'Oryal répondit "C'est faux, c'est moi qui ai tout écrit". Sonate haussa la voix "Idiot! Menteur!". La professeur donna un coup sur la table. « Assez maintenant! Tous les deux, vous allez travailler ensemble pour le reste de l'année, que ça vous plaise ou non! Maintenant, allez vous assoir! » dit un peu énervée la professeur. « Nous avions étudié les sorts au premier trimestre; vous serez tenus par Le Bras Aragon » précisa-t-elle alors que les deux jeunes allèrent s'assoir..
Sovereign dit à Sonate , « Sonate s'il te plaît on doit tenir ensemble pendant trois mois. Je fais des compromis si tu en fais ok? On va où ce soir? » «Bah chez moi ce soir dans mon petit palais de 3 800 m2» dit Sonate. Sovereign répond « et demain on va chez-moi Sonate dans ma petite maison et moi je ne me vente pas de la taille de ma maison ». « Ok tu me soules déjà pfff » répliqua Sonate. Le soir passa le matin arriva et Sovereign se montra pressé. Il ne veut pas être en retard et demande « bon on y va en cours? » « Ok Sovereign , pfff » répliqua Sonate. Sovereign posa alors une question « Sonate cela te dit de faire une balade au niveau du pic de Gaiara? » À sa grande surprise Sonate lui répondit « Ok pourquoi pas » « Bonjour vous deux ça va? le sort fonctionne? » demanda la professeur. « Pourquoi madame? » répondirent ensemble Sovereign et Sonate. Pour rien, pour rien sourit la professeur. Les cours se finirent et Sovereign demanda , « on va au pic rocheux ? » « Oui on y va à ton pic rocheux Sovereign tu m’énerves vraiment » dit alors Sonate d’un ton exaspéré.
Elle escalada le pic rocheux et hurla soudainement « Sovereign au secours au secours je suis entrain de tomber au secours « j’arrive Sonate, Sonate je vais devoir utiliser Révaliana ». Merci dit alors Sonate à Sovereign , « Sonate on va chez moi » demanda Sovereign. Sans hésitation Sonate répondit « d’accord ok Sovereign vraiment merci Sovereign de m’avoir sauvé la vie désolée pour ce que je t’ai fait Sovereign je sais que t’es cool au fond ». Alors Sovereign demanda « Sonate, mais pourquoi t’es toujours aussi peste avec moi , tu sais moi je t’aime bien Sonate ». À la grande surprise de Sovereign , Sonate repondit « moi aussi je t’aime bien ! » Sovereign dit alors « Alors est ce que ta envie de faire un petit truc ensemble du genre faire un tableau sur le pic de rocheux »Alors Sonate répondit « pourquoi pas je fais une école d’art alors pourquoi pas on va voir qu’elle nivaux ai-je ». La peinture s’acheva à des centaines d’autres le talent de Sovereign et la créativité de Sonate faisait des oeuvres de toute beauté il devenait de plus en plus proche. Mais aucun des deux avouait qu’il aimait l’autre . « Je dois te dire quelque chose, si tu as le temps ? » « Bien sur Sonate » « Je t’aime Sovereign depuis quelques temps mais bon je suppose que tu est toujours amoureuse de ta riche bourgeoise » « La riche bourgeois c’est toi. Tu es devenue une autre personne. Ton arrogance et ton égoïsme sont partis et si tu ne l’avais pas encore remarqué Le Bras d’arago n’a jamais existé. « Je t’aime tellement Sonate » « comment ai-je pu arrivé à te détester je me le demande encore Sovereign encore désolé de t’avoir fait de la peine Sovereign.»
Sur ces douces paroles de Sonate notre histoire s’achève.




Coup de cœur : Ombre ! Oui, ta présentation m'a marqué très très fort xP Le coup de cœur te laisse le choix d'un fond parmi ceux ci en plus de ton lot :>

ImageImageImageImageImageImage




Image

Vous trouverez les lots dans ce clan --> https://gothicat-world.com/creatures/gr ... ir/156545/
Des lots seront rajoutés dans les jours qui suivent ...

1er : Une Shop + Une 2010
2ème : Une 2010 (Au choix selon la disponibilité, après que le 1er ait choisit)
3ème : Une 2011 (Au choix)

Lots de consolation : Une 2012 (Au choix, premier arrivé premier servit)



Bon moi je vais me poser ailleurs, j'ai les yeux pétés x.x

Image

Merci Florane pour ce kit haut en couleur !
Avatar de l’utilisateur
SouffleCendre
 
Message(s) : 1400
Âge : 22
Inscrit le : 03 Août 2014 21:10
Localisation : Dans mon hamac, avec un cocktail exotique à la main B)
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches
Voir mes dessins

Messagepar Florence. » 24 Sep 2017 19:38

Bonjour !

2eme ? J'y crois à peine, je t'avoue !! *.* fabuleux !
Je n'ai pas eu le temps de voir vos histoires, je le ferai demain, mais j'ai lu la première et toutes les critiques... et je dois dire que j'adore celle de Dragonne, je n'ai pas pu m'empêcher de jeter un oeuil !!! ^.^
J'aimerai Icing Diamond, stp :) oui, même si je les échange, j'aime bien les destrinos :3
Image
Avatar de l’utilisateur
Florence.
 
Message(s) : 2779
Âge : 19
Inscrit le : 27 Oct 2015 13:57
Localisation : sur la case F5 du map... ah non, je le tient à l'envers...
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches
Voir mes dessins

Messagepar llilly7 » 24 Sep 2017 19:47

Coucou !

Les créations des autres joueurs sont vraiment sympa !
Puis-je te piquer Strawberry Fizz en lot de consolation ? Merci d'avance et bonne soirée !
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
llilly7
 
Message(s) : 3172
Inscrit le : 23 Déc 2015 14:28
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches
Voir mes dessins

Messagepar Class282 » 24 Sep 2017 20:10

Salut , bravo aux gagnants et aux autres
Je pourrais avoir Horus comme lot de consolation?
Merci bonne soirée/nuit
Image
Avatar de l’utilisateur
Class282
 
Message(s) : 939
Âge : 13
Inscrit le : 27 Avr 2017 16:19
Localisation : Sur une licorne ailé !!!!!
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches

Messagepar Sutorappu » 24 Sep 2017 21:44

Coucou. ^^

Merci pour la troisième place! :o Merci beaucoup!
J'avais pas le choix de prendre ces deux-là, c'était plus fort que moi. :mrgreen: Je sais qu'il m'arrive souvent de dérailler du comportement des personnages, donc j'étais plus contente d'y être parvenue. X) J'aime bien quand j'arrive à faire rire le monde, alors tant mieux! :D (Pas que je veux te tuer, hein, le prends pas mal XD) Je me demandais: est-ce qu'il y a un point de vue que tu as préféré à l'autre? ^^ En fait, pour la scène de la fin, je me suis vraiment plus basée sur mon propre dessin, alors c'était bien normal que j'inclue la fleur bleue. :lol:
En tout cas, je suis bien contente que ça te plaise. :D

Si on peut demander nos lots, je dirais que https://gothicat-world.com/creatures/detail/StuJfH7Qun/ m'intéresserait, si possible. :)

Merci beaucoup pour ce concours. :D

Bonne soirée. ;)
Venez voir mon topic de recherches Le Petit Café de Suto
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Sutorappu
 
Message(s) : 3022
Inscrit le : 26 Fév 2014 00:01
Localisation : À la Tour d'Astisian, à Aydo'h, observant le lointain paysage
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches
Voir mes dessins

Messagepar Reinechat :3 » 25 Sep 2017 13:24

Coucou !

Merci pour cette troisième place ! ♥

Félicitations à tous pour vos oeuvres ! Je ne les ai pas toutes lues mais pour l'instants elles sont superbes !

Je vais prendre Adélaïde comme lot ^^

Bonne journée et merci pour ce concours !
Avatar de l’utilisateur
Reinechat :3
 
Message(s) : 6597
Inscrit le : 23 Août 2015 11:58
Localisation : Dans mon univers à regarder mes séries, lire des livres et écouter de la musique avec mon chat =^-^=
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches
Voir mes dessins

PrécédentSuivant

-->

Retour vers Competitions !

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité